Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Volley : l’entraîneur reste et veut garder les joueurs

L’entraîneur du CVB 52 HM envisage de rester à Chaumont. Il précise qu’il souhaite garder à peu près la même équipe. Reste à savoir ce que voudront les joueurs, le futur président et les financeurs.



Sous le titre : «S’il vous plaît gardez cette équipe !» nous écrivions la semaine dernière que le Chaumont-Volley-Ball 52 Haute-Marne serait bien mal inspiré de changer encore son équipe l’an prochain. Nous développions alors l’argument du spectateur qui en a marre de voir changer les têtes chaque année et qui risque, à la longue, de ne plus avoir envie de suivre.
Nous nous basions aussi sur l’observation de l’équipe actuelle qui nous semblait porteuse d’avenir, même si les résultats de cette année avaient été décevants.
Ayant eu à connaître de très lourdes épreuves, elle a su cependant rester motivée et soudée. Et on a pu voir que, tombant dans les play down (alors qu’elle visait les play off) elle n’a jamais baissé la tête. On aurait pu craindre de belles défaites. Elle a souvent chuté en effet sur les matchs à fort enjeu, face à des adversaires moins bien classés. Or à ce stade de la compétition, sachant qu’une série d’erreurs pouvait mener à la relégation, elle n’a finalement pas tremblé.
Elle a même réussi l’exploit de se sortir tout de suite du mavais pas, en battant deux fois de suite Martigues par trois à zéro. Ce qui n’était assurément pas à la portée du premier venu.
L’entraîneur chaumontais, Pompiliu Dascalu, a apprécié aussi la manière. Il a pu observer en effet une belle réussite à l’attaque.

Une opinion largement partagée

Sur les deux dernières rencontres, l’équipe a confirmé qu’elle disposait d’un bon potentiel. Ce que tout le monde savait, mais encore fallait-il le montrer.
Bref, nous partions de l’idée que d’autres clubs ayant connu le même type d’équipe et de parcours sur une première année, avaient eu à se féliciter d’avoir un peu insisté. L’entente entre joueurs s’améliorant, les résultats étaient venus naturellement.
Et puis, il restait un dernier argument : sachant que le club est appelé à changer de président (Eric Vigneron, de plus en plus occupé par ses activités professionnelles à l’extérieur de Chaumont estime ne plus pouvoir rester), il n’était certainement pas utile de chambouler tout le reste.
Finalement, nous nous sommes rendus compte que notre opinion était largement partagée au sein du CVB 52 HM.
Nous craignions cependant qu’il soit trop tard, beaucoup de joueurs ayant déjà été sollicités par d’autres clubs. Mais on nous dit que rien n’est décidé et que les discussions se déroulent normalement.


Volontés et inconnues

Pompiliu Dascalu précise qu’il a l’intention de faire une nouvelle saison à Chaumont et qu’il souhaite conserver pratiquement tous les joueurs. Cependant, il ne faudra certainement pas compter sur les deux Canadiens. Le central Léo Carroll, qui ne se sort pas de ses problèmes physiques, sera contraint de reconsidérer sa carrière. Et le passeur Brock Davidiuk, qui est sollicité par des équipes de Pro A, acceptera certainement une de ces propositions puisqu’il n’a jamais caché être venu à Chaumont dans cet objectif.
Le but est donc de conserver une grande partie de l’effectif actuel en le renforçant. Les discussions sont menées dans ce sens. Mais, comme d’habitude, il reste l’inconnue des finances qui ne permet pas de finaliser à coup sûr. Et le problème de succession à la présidence vient encore compliquer cette année les tractations.
Du côté des élus et du club les choses semblent se décanter. Le futur président n’est pas encore connu. Mais s’il s’agit d’une personnalité crédible (on ne peut d’ailleurs pas en douter), les subventions resteront au moins à leur niveau précédent et le sponsoring pourrait monter un peu en puissance.

Lionel Thomassin
Vendredi 25 Avril 2008
Lu 583 fois
Notez

Nouveau commentaire :