Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Volley : deux nouveaux éléments du savant mélange...

Francophone, expérimentée, créée aussi avec quatre ou cinq anciens joueurs chaumontais, la nouvelle équipe du CVB 52 HM se construit de manière un peu différente. Elle suscite de nouveaux espoirs.



Chaque année, l’entraîneur du Chaumont-Volley-Ball 52 Haute-Marne, Pompiliu Dascalu, tente de construire l’équipe qui va jouer le haut de tableau et servir de tremplin pour une future montée en Pro A. Mais ça ne marche jamais vraiment. Car même quand elle atteint la première partie de l’objectif, elle ne va pas plus loin ; pour la bonne raison qu’on n’a jamais vu chaumont conserver deux années de suite un même effectif.
Cette fois-ci, le résultat de la saison a été particulièrement décevant, puisqu’il a fallu disputer les Play down et se battre pour éviter le plus tôt possible une descente en N1.
Paradoxalement, jamais l’unanimité ne s’est autant faite sur l’idée qu’il fallait absolument conserver la grande majorité des joueurs. Chacun s’est rendu compte en fait qu’au delà de ses difficultés de l’année (elle a d’ailleurs été particulièrement touchée par le sort) cette équipe disposait de la solidarité et du potentiel nécessaire pour réaliser un beau parcours.
Malheureusement, beaucoup de ses éléments vont une nouvelle fois quitter la Haute-Marne.
Toutefois, avec ce qu’il a pu sauver et son début de recrutement, Pompiliu Dascalu se dit plus confiant que jamais. Il rappelle que l’accession en Pro A fait partie depuis plusieurs années des engagements à terme du club vis à vis de ses partenaires institutionnel. Or, il affirme être sur une très bonne voie.

Volley : deux nouveaux éléments du savant mélange...
Le retour apprécié de Vadim Evtoukhovitch
Rappelons d’abord que le club conserve au moins trois joueurs de l’équipe précédente. Il s’agit du capitaine Constant Tchouassi (réceptionneur-attaquant), de l’international nigerian, David Ogungbemi (central) et du libéro François Mérel. Il n’est pas exclu aussi que le central Sébastien Pélissier accepte de rester. Les négociations devaient aboutir ce vendredi, après la sortie de L’affranchi. Ce qui ne nous permet pas d’en savoir plus.
Quoi qu’il en soit, comparé à bien d’autres années, ça fait une assez belle base de départ.
C’est important, car on sait qu’un joueur est rarement à son meilleur niveau au cours de sa première année dans un club. Et puis on peut espérer que ces «anciens», prolongeront l’excellent esprit dans lequel à vécu le groupe lors de la précédente saison.
De ces deux points de vue on peut se réjouir aussi de la venue de Vadim Evtoukhovitch (central).
Cet international croate a évolué durant deux saisons et demie au CVB 52. Il a gardé un très bon souvenir de son passage à Chaumont et n’aura aucun problème d’adaptation. Les dirigeants connaissent aussi son très bon état d’esprit.
C’est aussi un central d’exception qui sait être polyvalent (il a souvent réussi de très belles performances en tant que pointu).
Il avait quitté Chaumont, il y a deux ans, pour tenter l’aventure de la Pro A avec Saint-Brieuc. Il a alors un peu joué le rôle de remplaçant de luxe (qui jouait plus de la moitié du temps) étant utilisé sur différents postes. Rappelons au passage, qu’à l’époque Il a joué avec Constant Tchouassi.
Le club breton ayant changé de stratégie, il n’y avait plus sa place. C’est pourquoi il revient à Chaumont avec, en plus, une belle expérience du niveau supérieur.


Volley : deux nouveaux éléments du savant mélange...
L’arrivée d’Igor Jérôme
Autre recrue intéressante pour les Chaumontais : Igor Jérôme. Ce réceptionneur-attaquant vient de Vannes où il a participé à l’ascension du club depuis la N2 jusqu’à la Pro B. Cette année, il a été un des artisans du maintien sportif. Mais il faut savoir que Vannes se trouve dans une situation financière difficile qui pourrait l’entraîner vers la descente. Igor Jérôme (28 ans) est un joueur complet. Il a su cette année occuper différents postes en fonction des besoins de son équipe. Il possède aussi une très bonne faculté d’adaptation au sein d’un groupe.
L’entraîneur Chaumontais explique que, bien qu’arrivant après Constant Tchouassi et Davy Chedemail, l’ancien capitaine de Toulouse (Pro A, voir L’affranchi de la semaine dernière), Igor Jérôme est attendu comme celui qui saura créer une vraie et saine concurrence chez les réceptionneurs-attaquants.
Si on se souvient que Vadim Evtoukhovitch a fait partie des équipes chaumontaises qui ont réalisé les meilleurs parcours en Pro B (il était là d’ailleurs l’année où la montée a été ratée de peu derrière Narbonne et le Toulouse de Davy Chedemail) on voit que le nouveau groupe chaumontais se construit sur du solide. Pompiliu Dascalu précise qu’il dispose dès à présent d’excellents joueurs expérimentés (les anciens de Pro A savent précisément ce qu’il faut faire pour monter) et francophones (la communication sur le terrain en sera bien simplifiée). Il y a lieu d’être optimiste. Mais il reste encore à recruter deux passeurs (l’un d’eux sera présenté ce samedi matin) et un pointu de très bon niveau...


Lionel Thomassin
Vendredi 30 Mai 2008
Lu 635 fois
Notez

Nouveau commentaire :