Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Toilettage des cinémas en attendant le multiplexe

S’inscrivant désormais dans le projet de rénovation globale du quartier de la gare, le multiplexe ne devrait pas voir le jour avant 2010. En attendant, l’exploitant des salles envisage quelques travaux. Ce ne sera pas du luxe !



Jean-Claude Tupin, le PDG des Ecrans du Grand Est et exploitant des salles de cinéma de Chaumont, s’est fait une raison : suite au changement de municipalité, le projet de multiplexe sur le site de l’ancien dépôt SNCF est bel et bien enterré. Il continue de penser que c’était un bon projet. Mais, répondant à la demande de la nouvelle équipe municipale, il est quand même prêt à s’installer dans le quartier de la gare, vraisemblablement en face des Silos. Reste à savoir quand. 
Pendant la campagne électorale, Luc Chatel et ses amis avaient évoqué le multiplexe comme une «urgence». Certains imaginaient même qu’il pourrait ouvrir dès 2009. Mais Jean-Claude Tupin ne croit pas que cela soit possible avant 2010. D’autres que lui parlent même de 2011. 

«Si on m’avait dit qu’il faudrait attendre 10 ans...»

Il faut dire que le projet s’inscrit dans le cadre d’une rénovation globale du quartier de la gare. Et cela devrait être un peu plus long que prévu. Car il faut faire faire des études, acquérir des terrains et des bâtiments. Et lancer des travaux qui risquent d’être très importants puisqu’il est désormais question de construire un parking souterrain sur la place de la gare !
Les cinéphiles vont donc encore devoir prendre leur mal en patience. Mais, bonne nouvelle : en attendant l’ouverture du multiplexe, Jean-Claude Tupin envisage de réaliser des travaux au Vox et à l’Eden. «J’ai racheté les salles de Chaumont en 1998 et dès l’année suivante j’ai monté ce projet de multiplexe», tient-il à rappeler. «Si on m’avait dit qu’il faudrait plus de dix ans pour y arriver, j’aurais rénové les salles dès le début !»
Pour l’Eden, Jean-Claude Tupin annonce son intention de «relooker» la façade, d’effectuer des travaux de toiture et de rafraîchir le hall. Et, concernant la salle du haut (Eden 2), il envisage de remplacer les fauteuils, la moquette et les peintures murales. 
Pour ce qui est du Vox, l’urgence concerne les toilettes (qui dégagent de mauvaises odeurs), le hall d’entrée et la caisse. 

La Ville sollicitée pour donner un coup de main

Tous ces travaux ne seront pas du luxe ! Mais l’exploitant des salles précise que les différends politiques à propos du Dépôt SNCF lui ont fait perdre du temps et de l’argent (Jean-Claude Tupin aurait dépensé environ 150 000 euros, principalement dans les études). Et il voudrait bien que la ville de Chaumont lui accorde une aide pour donner ce «coup de neuf» aux cinémas...
En attendant, il affirme que sa volonté de réaliser un multiplexe à Chaumont reste intacte. «Malgré l’état des salles, la fréquentation a augmenté de 30% cette année», révèle-t-il. Et ce très bon résultat n’est pas dû qu’au phénomène de «Bienvenue chez les Ch’tis». 
«Chaumont, c’est la ville idéale pour un multiplexe», insiste Jean-Claude Tupin. «C’est assez loin de Dijon, de Nancy et de Troyes. Avec un bel équipement, je suis sûr qu’on fera 350 000 entrées par an». 
On en reparlera en 2010. Ou un peu plus tard...

Christophe Poirson
Vendredi 5 Septembre 2008
Lu 1167 fois
Notez

Nouveau commentaire :