Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Rochotte : La réaction de «Jeunes 100 Frontières»

L’association «Jeunes sans Frontières» réagit aux propos de Patrick Lefèvre et Michel Prost concernant le local jeunes.



Réagissant à l’article de L’affranchi du vendredi 6 février sur le Local Jeunes, les responsables de l’association Jeunes 100 Frontières se disent «consternés vis-à-vis des accusations portées par l’élu de l’opposition Patrick Lefèvre et Mr Prost.
«Mr Lefèvre tout d’abord n’a pas eu raison de dire que le local serait «autogéré» à certains moments de la journée (de 20h à 2h du matin), et ce pour différentes raisons. D’abord parce que l’on ne sait d’où il tient ses informations, sûrement du «bouche à oreille», puisqu’il a confondu entre 2 h du matin et 22 h. Le local jeunes sera en effet géré, et non pas «autogéré par les jeunes», mais par des responsables de l’association Jeunes 100 Frontières de 20 h à 22 h. Certains sont salariés, la majorité poursuit des études et quelques-uns sont parfois même diplômés de l’enseignement supérieur, plusieurs sont titulaires du Bafa alors que d’autres sont en passe de l’obtenir.»

«La double peine a été abolie, heureusement...»

«A bien des égards la description faite par Mr Lefèvre et Mr Prost voulant faire passer pour des incapables voire des «voyous» les tenants de cette association et plus généralement des jeunes des quartiers populaires, est injustifiable.
Quoi de plus humiliant que de mépriser et de proférer des attaques infondées pour sauver coûte que coûte le Local jeunes.
«Trafic de drogue, véhicules incendiés», dites-vous, Mr Prost.  Non seulement d’un point de vue éthique, cela n’est pas clair, mais circonstances aggravantes, lorsque ces accusations ne sont pas tout à fait réelles c’est encore pire. Il est vrai que quelques jeunes, une infime minorité d’entre eux, ont connu par le passé des problèmes avec la justice.
«Mais ces derniers ont été jugés pour leurs faits, et ces faits ne sont pas ceux que vous avez décrits. La double peine a été abolie, heureusement d’ailleurs parce qu’avec Mr Prost les jeunes ayant payé pour leurs délits auraient été marqué par un sceau à vie. Mr Prost excusez-nous de vous le dire ainsi, vous êtes pire que Sarkozy !».
«Mais au-delà de cette polémique, l’association Jeunes 100 Frontières va effectivement signer une convention avec la municipalité afin de développer des projets au local Jeunes.
«Les jeunes faisant partie de l’association auront à cœur de mettre à contribution leur expérience et leur connaissance sur les problématiques liées aux quartiers populaires au sein du Local Jeunes. Nous avons certes des droits lorsqu’il s’agit de bénéficier des programmes mis en place par les partenaires relevant du Cucs, mais nous avons aussi des devoirs. Et ces devoirs nous entendons les remplir au travers de l’association Jeunes 100 Frontières dans laquelle nous engageons notre entière responsabilité. »

«Nous souhaitons rassurer l’équipe municipale...»

«Ainsi nous souhaitons rassurer l’équipe municipale des accusations d’amateurisme et de «voyoucratie», que certains ont tenté de faire porter à notre association. A ces derniers, nous adressons tout de même un message d’ouverture et d’apaisement.
«En effet nous sommes ouverts à toute proposition pour mettre en commun les énergies sur les événements qui touchent les quartiers populaires.
«Enfin nous souhaiterions qu’à l’avenir notre association soit mieux considérée et il est bon de savoir que nous ne sommes pas concurrents mais disponibles à toute proposition pour répondre aux attentes dans les quartiers, ce que nous nous efforçons de faire déjà depuis plus d’un an et demi.»

L' affranchi
Vendredi 13 Février 2009
Lu 1646 fois
Notez

Nouveau commentaire :