Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Rennepont Madagascar : De premiers résultats

Avec des moyens relativement limités et en moins d’un an, la petite association a déjà réussi à réaliser des actions intéressantes dans le grand village malgache qu’elle a choisi d’aider.



Dans notre édition du 30 mai dernier (L’affranchi N°734), nous avons raconté comment trois amis (parmi lesquels Stéphane Martinelli, le maire de Rennepont et vice-président de la Communauté de communes du Pays Chaumontais) avaient décidé d’aider les quelque 8 000 habitants de Mandiso, un grand village isolé du sud-est de Madagascar. Ils avaient créé une association intitulée «de Rennepont à Mandiso» qui comptait déjà plusieurs dizaines d’adhérents et de sympathisants. Et, se rendant sur le terrain, ils envisageaient plusieurs types d’actions assez simples.
Un peu plus de 6 mois après, ils présentent un premier bilan assez surprenant. Une part déjà importante de leurs projets a déjà été réalisée. Il reste bien sûr encore énormément à faire. Mais les premiers résultats sont plus qu’encourageants.
Il faut dire aussi que l’association a mis pratiquement tous ses maigres moyens au service de la cause. Pour son fonctionnement, elle n’a dépensé que 39,06 euros (le coût de sa publication au Journal officiel). Tout le reste (y compris bien sûr les voyages) a été pris en charge par les fondateurs.

Une halle, une salle de conseil, des ballons, des cahiers...

La première réalisation, aujourd’hui achevée, a été la construction d’une halle pour le marché. Elle a coûté 1 300 euros et permet désormais aux habitants de disposer d’un toit pour vendre leur production. Le bâtiment sert aussi de lieu de rassemblement pour toutes sortes de manifestations, fêtes et cérémonies. En cas de fortes pluies, il abrite aussi les personnes dont les maisons prennent trop facilement l’eau.
Par ailleurs, pour 250 euros environ, l’association a repeint la mairie et acheté du mobilier pour le Conseil municipal. Il s’agissait de redorer le blason des institutions face au poids de certaines coutumes.
Et puis, comme prévu, «de Rennepont à Mandiso» a organisé un tournoi de foot avec le matériel (maillots, ballons, pompes...) offert par les clubs de Maranville et de Colombey.
Enfin, l’association a distribué des cahiers et des stylos aux 500 élèves des 3 écoles du village. Coût de l’opération : 250 euros. Il s’agit d’un simple pack de rentrée donné à chaque enfant à une époque de l’année (début de la saison sèche) où les familles commencent à être démunies. Mais il n’est pas question de tout fournir. Les parents devront s’impliquer aussi.

A venir : micro-crédit, tables et bancs d’écoles, outillage agricole...

Le fait que trois écoles fonctionnent est plutôt une bonne nouvelle. Ce n’était pas le cas l’an dernier et on se souvient que l’association avait imaginé apporter un complément de salaire permettant d’attirer un instituteur sur place. Elle avait calculé que 500 euros suffiraient pour deux ans. Mais elle n’a pour l’instant pas réussi à trouver un cadre juridique à cette opération.
De même, elle est encore en train de chercher le moyen de mettre en place un système de micro-crédit.
Pour l’instant, les responsables de l’association préparent un site internet dans lequel on pourra voir les actions déjà réalisées. Ils s’apprêtent aussi à organiser une réunion d’information en début d’année.
Ils entendent bien sûr poursuivre ce qui est engagé. Ils ont l’intention aussi de reconduire l’apport de fournitures scolaires, de même qu’ils veulent participer à la confection de tables et bancs pour les écoles. Il ne faut pas oublier qu’on se trouve dans un endroit de la planète où les habitants manquent de tout. Et puis il est question d’acheter des bacs récupérateurs d’eau de pluie ainsi que de l’outillage agricole de base pour les familles les plus démunies.

De Rennepont à Mandiso
2, place de la mairie
52370 Rennepont
03 25 02 76 29
mail : derennepontamandiso@orange.fr

Lionel Thomassin
Mercredi 24 Décembre 2008
Lu 719 fois
Notez

Nouveau commentaire :