Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Quand la Sécu ne vous reconnaît plus

Récit d’une petite mésaventure assez édifiante vécue avec la Caisse primaire d’assurance maladie de la Haute-Marne.



Avec la Caisse primaire d’assurance maladie de la Haute-Marne, je suis en train de vivre une petite mésaventure assez édifiante.
J’ai appris par hasard, il y a un peu plus d’une semaine, que mes droits d’assuré social avaient pris fin au 31 décembre dernier. C’était à l’occasion d’une demande de carte pour un enfant. La surprise est tombée sur l’écran d’ordinateur de l’employé : «Il y a un problème, le père n’est plus assuré !».
Salarié sans interruption depuis la fin des années 70 et au service de L’affranchi depuis bientôt 15 ans, je ne vois pourtant pas ce qui pourrait justifier un changement de situation du point de vue de la sécurité sociale.
L’employé tente une explication : «Votre entreprise a peut-être des problèmes avec l’URSSAF...».
Assez bien placé pour savoir qu’elle n’en a pas, j’appelle quand même l’organisme en question. On me confirme que tout est en parfaitement en ordre.
Je téléphone à la CPAM (ou plus exactement au fameux «36 46») où quelqu’un me dit qu’il s’agit plutôt d’un problème avec la Caisse Régionale d’Assurance Maladie. L’entreprise n’a probablement pas fait sa déclaration annuelle des salaires...
J’appelle l’organisme qui m’affirme que tout est clair de son côté et qui m’invite à ne pas laisser la situation en l’état. «C’est grave !», me prévient-on.
Je refais le 36 46 et je tombe sur un troisième employé de la sécu qui, face à mon insistance, finit par m’assurer qu’il se renseigne et qu’il me contactera un peu plus tard. J’attends toujours...
Au bout de quelques jours j’aurai eu finalement au bout du fil 6 employés de la sécurité sociale (dont une qui n’était visiblement pas en Haute-Marne). Et je n’ai pas obtenu d’explication sur ce qu’il pouvait se passer ; y compris lorsque je me suis présenté en tant que journaliste. En revanche, toutes m’ont dit que je n’avais qu’à apporter mes fiches de paye et que la situation serait alors rapidement arrangée.
Bien sûr, si je continue à me heurter à des murs et si je ne veux pas pénaliser ma famille, il faudra bien que je fasse la démarche un jour.
Mais je voudrais tout de même bien savoir pourquoi l’organisme qui sait toujours demander des comptes à tout le monde est incapable de réparer de lui-même les erreurs qu’il commet. A l’heure où tout les fichiers sont interconnectés, il doit quand même être moins compliqué de vérifier la régularité d’une situation que de débusquer ceux qu’on soupçonne de fraude. Et puis d’abord pourquoi n’ai-je pas été informé que je n’étais plus assuré ? Combien de temps cette situation aurait-elle pu durer ? Que se serait-il passé en cas de problème ? Dois-je arrêter de payer mes cotisations pour être enfin pris en considération ?
Et puis aussi, combien de personnes se croyant assurées sont dans ma situation ? Combien d’employés ont apporté leurs bulletins de salaires croyant que leur employeur n’était pas en règle avec l’URSSAF ? Combien d’entreprises passent ainsi pour avoir des difficultés ?
Enfin, dernière question : Existe-t-il un vrai responsable à la CPAM ?

Lionel Thomassin
Vendredi 23 Janvier 2009
Lu 11121 fois
Notez


1.Posté par Brigitte le 23/09/2009 11:05
Monsieur,

je viens de "vivre" la même situation que vous.
En arrêt maladie depuis 10 jours, un rdv pris pour un scanner....etc,
j'apprends par le 3646 que je ne suis plus "couverte" par la sécurité sociale......
Mon employeur (depuis 10 ans) me confirme que tout est en règle. Ce qui était parfaitement vrai, documents à l'appui......
je me suis rendue à la cpam avec toutes mes fiches de salaires et tout le toutim....
et là j'ai appris qu'un décret datant du15 février 2007 (voir journal officiel de la république française ministère de la santé et des solidarités) obligent désormais tous les assurés sociaux à faire eux- même une déclaration annuelle de situation sous peine de ne plus être assurer.......Je vous laisse méditer l'impact de cette information sur les millions d'assurés sociaux qui ne savent rien de ce décret, mais aussi pour les employeurs qui , eux aussi, ni'y comprennent plus rien devant le désarroi de leurs employés.........
"Qui ne fait pas son travail? La CPAM ? (qui n'a toujours pas prévenu ses assurés qui'ils sont désormais OBLIGES de faire une déclaration annuelle de situation......) ou alors l'assuré, c'est à dire nous tous, qui sommes sensés ne pas ignorer la loi.

2.Posté par Denis le 06/04/2016 20:09
Moi je viens d'apprendre que la CPAM ne peut me prendre en charge
Il se trouve que j'étais en tant qu'autoentrepreneur en 2012
J'ai une notification de radiation (de la RAM) en date du 21 janvier 2013 et mes droits prolongés jusqu'au 21 janvier 2014
Maintenant je n'ai plus aucune couverture sociale
Heureusement que je ne suis jamais malade
Mais il y a quelque chose qui cloche

3.Posté par Denis le 06/04/2016 20:14
A savoir que je cotise depuis 1971

Il y a un gros souci

4.Posté par Denis le 12/04/2016 20:28
Hé bien voilà
Maintenant j'ai besoin de voir un médecin car j'ai des problèmes de santé et maintenant je ne peux pas me faire soigner
J'avais parlé trop vite en disant que je n'étais jamais malade
Je ne sais pas quoi faire
Merci a notre gouvernement qui offre la gratuité des soins a tout le monde.....sauf a ceux qui ont cotisé plus de quarante ans
Je vais voir ce dont je peux faire mais c'est pas gagné
Il faut malgré tout que je me soigne

5.Posté par FAustine le 03/03/2018 09:33 (depuis mobile)
Bonjour,
Mon conjoint est dans la même situation que vous, avez vous eu des réponses depuis 2 ans ?
Je vous remercie

6.Posté par Sarah chatel le 26/09/2018 20:02
Bonjour, je suis dans la même situation que vous et je suis enceinte en plus. Mon employeur est normalement à la CPAM. Moi je ne suis nulle part. Un vrai calvaire pour me faire réexister. Cela fait 2 mois que je me bas. Je suis rarement malade, donc je n'ai jamais été trop vérifier. Mais là pour une grossesse, c'est important. Et franchement, personne n'a une réponse claire à me donner. C'est un fouillis! J'envoie des papiers à droite qu'on me renvoie en me disant de les envoyer à gauche. Avant hier un employé de la MSA m'a fait une crise de folie au téléphone en me certifiant qu'ils n'avaient jamais reçu les papiers dont je parlais. Papier que j'ai reçu aujourd'hui, avec l'aimable mot comme quoi ça fait 15 jours qu'ils ont bien tout réceptionné et scanné mais qu'ils ne peuvent rien faire pour moi. Voilà, l’administration un monde de dingue! Je ne sais plus vers qui me tourner pour avoir une réponse. L'antenne de justice? L'assistante sociale? Je serais curieuse de savoir si vous aviez eu une bonne suite et comment ça s'était passé!

Nouveau commentaire :