Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Quand Luc Chatel s’affiche à l’association du festival

Lors de l’assemblée générale de l’association du festival, le ministre maire a annoncé le recrutement d’un chef de projet pour le centre international du graphisme, qui sera chargé d’assurer en parallèle la direction artistique du festival. Il a aussi confirmé que la SNCF devenait partenaire de la manifestation et commenté la polémique sur les droits d’auteurs des graphistes.



Ayant pour objet de communiquer le programme de la 20e édition qui aura lieu du 16 mai au 14 juin (L’affranchi aura l’occasion d’y revenir ultérieurement), la dernière assemblée générale de l’association du festival aura surtout permis au ministre-maire Luc Chatel de s’exprimer sur le graphisme. «Nous nous étions engagés à en faire une vraie priorité», a-t-il rappelé avant d’annoncer la décision de recruter dans les mois qui viennent un chef de projet pour le Centre internatio nal du graphisme (CIG) que la municipalité souhaite réaliser devant et à l’intérieur de la Banque de France. Ce chef de projet devra, en parallèle, assurer la direction artistique du festival, après le départ du trio composé de Pierre Bernard, Vincent Perrotet et Alex Jordan. 
En attendant que ce lieu permanent se réalise enfin,
la 20e édition du festival devrait répondre aux attentes de Luc Chatel : «On garde le niveau de qualité, la sophistication, mais en même temps on s’approprie davantage l’espace public», s’est-il félicité, faisant allusion à l’exposition «Dutailly dans la rue» et à la nuit du graphisme organisée à l’occasion de l’inauguration (avec des cafés-concerts, des projections d’images, des déambulations et des visites organisées sur les lieux d’exposition jusqu’à minuit).
«J’ai souhaité que la Poste émette à cette occasion un timbre spécifique», a ajouté le ministre-maire. Un timbre qui sera tiré à 5 millions d’exemplaires et qui va être «un moyen de faire connaître Chaumont et l’événement». 
Après avoir souligné qu’il rencontrait régulièrement le président Guillaume Pépy dans le cadre de ses fonctions gouvernementales, Luc Chatel a également annoncé à l’assemblée générale que la SNCF devenait partenaire du festival de Chaumont. Elle devrait ainsi contribuer au financemen d’«un grand spectacle de clôture du festival au viaduc» et être un vecteur d’exposition de la manifestation. Peut-être dans les gares.
«Chaumont pourrait être un lieu d’accueil de formations», a aussi confié le maire, désireux d’élargir l’offre en matière de graphisme mais non disposé pour le moment à donner davantage de précisions. 
Enfin, Luc Chatel a profité de cette réunion pour commenter la récente polémique sur les droits d’auteurs des graphistes. «Il s’agissait d’un malentendu», a-t-il affirmé. «Il y a eu manifestement une incompréhension de la part de certains, parfois mal intentionnés...»
Faudrait-il en déduire que les 3000 signataires de la pétition sont tous des gauchistes ou des personnes qui ne comprennent rien à rien ?
En tout cas, le secrétaire d’Etat à la consommation et à l’industrie n’imagine même pas qu’on puisse l’accuser de toucher aux droits d’auteurs, lui qui lutte sur le plan national contre la contrefaçon... Reste qu’à ce jour la crise entre la ville et une partie de la communauté des graphistes n’a pas encore été totalement surmontée.

Christophe Poirson
Vendredi 27 Mars 2009
Lu 874 fois
Notez

Nouveau commentaire :