Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Premier grain de sable pour «Chaumont-Plage»

Des commerçants de la place Aristide-Briand reprochent à la nouvelle municipalité d’utiliser une bonne partie du parking pour l’opération «Chaumont-Plage», du 5 juillet au 17 août.



Comme elle l’avait annoncé durant la campagne électorale, la nouvelle municipalité a décidé de lancer l’opération «Chaumont-Plage» dès cet été, du 5 juillet au 17 août. A priori, l’idée est plutôt séduisante. Il s’agit de reprendre ce qui se faisait déjà par le passé, mais d’une façon plus soutenue : avec davantage d’activités proposées, sur une durée plus longue (tous les jours du lundi au dimanche, de 15 h à 20 h), à l’attention des enfants et des adolescents, mais aussi des adultes.
Les festivités démarreront donc le samedi 5 juillet avec le concert de Calogero au stade Daniel-Louis (entrée : 5 euros).
Pour rester dans le chapitre musical, comme les années précédentes, l’Académie d’été organisera une série de concerts, tantôt au Boulingrin, tantôt aux Halles et à l’Espace Bouchardon. Et, sous réserve que les conditions de financement soient (re)précisées, la MJC devrait s’occuper des séances de cinéma en plein air, censées être précédées d’un concert d’un groupe local ou autre.
La nouveauté réside essentiellement dans l’organisation de deux sites dédiés aux loisirs : l’un aux abords de la piscine d’été du Cavalier, plutôt à l’attention des adolescents (ping-pong, tir à l’arc, foot, surf, etc.) ; l’autre au square Boulingrin et sur la place Aristide-Briand, pour les familles et les enfants avec un grand bassin et des petits bateaux, un terrain de beach-volley, un mur d’escalade, un ring de boxe, etc.


«J’attendais beaucoup de la nouvelle municipalité...»

Il y aura aussi du vrai sable avec des transats et des brumisateurs pour que tout un chacun puisse prendre un bain de soleil... si le temps le permet.
Mais la décision d’occuper ainsi la majeure partie du Champ-de-Mars (il ne restera que le petit parking situé du côté de la station-essence) est mal ressentie par plusieurs commerçants du secteur. Se faisant leur porte-parole, Marc Herment (coiffure et SCI du Champ-de-Mars) vient d’écrire au maire de Chaumont une lettre dans laquelle il exprime sa déception. «J’attendais beaucoup de la nouvelle municipalité qui semblait plus proche des problèmes du petit commerce, des entreprises, et mettait en avant le rôle économique de celles-ci, dans une ville en déclin, uniquement tournée vers le social et le pseudo-culturel (…). Sous l’ère de Jean-Claude Daniel, la place Aristide-Briand dite du Champ-de-Mars a été réaménagée avec succès (et sacrifice financier des commerçants) mais en perdant un certain nombre de places de stationnement. En semaine, elle accueille bon nombre de véhicules des personnes des préfecture, cité administrative, conseil général, URSSAF, etc. qui la squattent dès la première heure et pour toute la journée (…). Non contente d’imposer deux fois par an, durant trois semaines, une fête foraine ridicule dans un lieu étroit et mal adapté, sans stationnement pour les visiteurs, ainsi qu’une foire aux voitures d’occasion, héritage des habitudes et du choix de l’ancienne municipalité, la nouvelle ne trouve rien de mieux que d’en rajouter en décidant, sans concertation aucune, de transformer cette place pour l’été en plage avec 200 tonnes de sable, vaste piscine, beach volley et autres jeux, le tout derrière des palissades donnant un attrait certain aux vitrines que chacun s’évertue à rendre attractives (…). S’est-on imaginé au sein de la municipalité que la place du champ-de-mars est un véritable petit village dans la ville, avec tous les commerces de proximité : tabac-journaux, pharmacie, boulangerie, boucherie, bars, fruits-et-légumes, hôtel-restaurant ; des artisans : coiffure, informatique, auto-école ; des professions libérales : médecins, podologue, vétérinaire, mutuelle ? Tous emploient du personnel et paient des impôts. Et tous ces professionnels ont des clients qui doivent pouvoir garer leurs voitures à proximité.»

i[

«Ne supprimez pas le peu de stationnement qui fait vivre nos entreprises»

Marc Herment ajoute : «Cette place se montre d’ailleurs assez dynamique par rapport à l’hyper-centre si l’on en juge par le peu de boutiques vides. Alors pitié, ne détruisons pas ce qui marche ! En conclusion, M. le maire, utilisez les squares, stades et autres lieux nombreux pour ce genre de manifestation et faute d’aider les professionnels de ce secteur qui ont toujours été ignorés, n’ajoutez pas des nuisances inutiles (aux riverains particuliers également) et ne supprimez pas le peu de stationnement qui fait vivre nos entreprises».
Ce n’est pas ce genre de lettre qui va faire changer d’avis la municipalité. «Si on n’organise rien, c’est sûr qu’on gênera moins», répond avec ironie Guillaume Minel, le chef de cabinet du maire contacté par L’affranchi. «On s’était engagé à faire de l’animation l’été à Chaumont et il n’y a pas 36 endroits. La place Aristide-Briand présente l’avantage d’être en continuité avec le Boulingrin. On ne va quand même pas faire ça sur la zone Plein-Est ! On est bien conscient que cela peut créer des nuisances et on en est désolé. Mais c’est une première. On fera le bilan à la fin et on en tirera les conclusions. Il est dommage que des gens critiquent une manifestation qui ne s’est pas encore produite… »


Guillaume Minel : «Ça peut aussi créer de l’activité»

Guillaume Minel ajoute que les commerçants de la place Aristide-Briand ont quand même la chance de bénéficier d’un grand parking gratuit toute l’année. «Pendant la période d’été, avec les vacances des uns et des autres, ce parking est quand même moins occupé que le restant de l’année. Et il restera des places de stationnement du côté de la rue du Champ-de-Mars et de la station-service. Quoi que vous fassiez, vous trouverez toujours quelqu’un pour dire que c’est mal fait. Mais toutes les personnes qui vont se rendre au champ-de-mars cet été vont peut-être en profiter pour faire des courses. Ça peut aussi créer de l’activité…»
Bref, la municipalité a bien l’intention de maintenir «Chaumont-Plage» à l’endroit prévu. Mais les commerçants du secteur n’ont pas dit leur dernier mot. Ils annoncent leur intention de faire circuler une pétition et d’organiser un comité de quartier. 
Qu’il fasse beau ou pas cet été, ça risque de chauffer...


Christophe Poirson
Vendredi 20 Juin 2008
Lu 1268 fois
Notez

Nouveau commentaire :