Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Politique : Du rififi au Modem (suite)

Ce sont deux listes - l’une menée par Jean Lipp, l’autre par Vincent Vigneron - qui vont s’affronter lors des élections départementales au sein du Modem. Principale source de discorde : Christine Guillemy...



Le président provisoire du Modem de Haute-Marne, Roger Garnier, espérait une seule liste. L’affranchi annonçait la semaine dernière qu’il risquait d’y en avoir trois. Ce sont finalement deux listes qui vont s’opposer lors des prochaines élections départementales qui auront lieu le 27 septembre au sein du Modem, un accord étant intervenu le week-end dernier entre le conseiller général de Montigny Jean Lipp et le conseiller municipal de Chaumont Philippe Debref.

Jean Lipp et Philippe Debref d’un côté...

Une liste est donc conduite par Jean Lipp, qui brigue la présidence départementale du Modem, et qui est soutenu par Philippe Debref (qui pourrait occuper le poste de vice-président), David Vasseur (Saint-Dizier), André Parker (Chaumont), Michel Bercand (Bourbonne-les-Bains) et Nicolas Guénel (Chaumont).
Une autre liste est emmenée par l’ancien conseiller municipal de Chaumont Vincent Vigneron, qui brigue lui aussi la présidence départementale, avec l’appui entre autres de Gil Mélison (Saint-Dizier) et Jacques Gambier (Langres).
Si le Modem haut-marnais n’a pas réussi à présenter une liste unique pour ces élections internes, c’est surtout à cause de la position de Christine Guillemy, ancienne présidente de l’ex-UDF devenue adjointe du ministre-maire UMP Luc Chatel. Depuis les municipales, Philippe Debref et ses amis lui reprochent d’avoir ni plus ni moins trahi les idéaux du Modem en refusant de constituer une liste indépendante et en s’alliant non seulement avec l’UMP mais avec un proche de Nicolas Sarkozy.

... Vincent Vigneron de l’autre

A l’inverse, Vincent Vigneron, qui avait été le premier du Modem à soutenir la candidature de Luc Chatel, entend rester fidèle à Christine Guillemy. Tout comme Jacques Gambier.
Au passage, Vincent Vigneron tient à préciser : «Ce n’est pas parce qu’on est au conseil municipal de Chaumont qu’on met un mouchoir sur nos opinions».
Ce n’est pas la référence à François Bayrou qui pourra départager ces deux listes puisque, pour les municipales, le président du Modem avait laissé à chacun le choix des armes. C’est ainsi que l’on a vu le Modem s’allier à l’UMP à Bordeaux et au PS à Dijon…
Seuls les adhérents haut-marnais sont donc invités à trancher ce conflit.
En attendant, plusieurs militants locaux, dont Jean Lipp, Céline Gromek, André Parker, Nicolas Guénel et Pierrick White, vont participer ce week-end aux universités d’été du Modem qui se déroulent au Cap Estérel. 

Christophe Poirson
Vendredi 5 Septembre 2008
Lu 1556 fois
Notez

Nouveau commentaire :