Rechercher un article



Brèves

Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Plan de relance : ces millions qui nous arrivent...

Une conférence de presse à la préfecture a permis de faire le point sur les actions menées localement dans le cadre du plan de relance. Mine de rien, ça finit par représenter de belles sommes.



Un premier bilan arrêté au mois de mai montre qu’en France un tiers à peu près des crédits affectés au plan de relance a été consommé. Mais, si on regarde dans le détail, au niveau d’un département comme la Haute-Marne, ça n’est pas complètement négligeable. On se dit même que, s’il faut encore en attendre deux fois plus, l’opération sera finalement d’une belle envergure.
On ne peut cependant pas se réjouir de tout. L’un des chiffres les plus importants est aussi le plus inquiétant. C’est celui du chômage partiel.
Jusqu’ici, 353 398 heures ont été consommées dans le département pour 1,306 millions d’euros. Mais pour l’année on prévoit 1,6 millions d’heures. Ce qui est considérable.
A moins que les choses s’arrangent. Certains analystes voient l’activité automobile se stabiliser et le bâtiment et travaux publics reprendre grâce au coup de pouce donné aux collectivités.

Collectivités : 162 millions d’investissements nouveaux attendus.

Le remboursement anticipé de la TVA aux communes pourra constituer un bon ballon d’oxygène. Elles sont 215 à s’être engagées dans la démarche. Et ce qu’elles vont recevoir cette année devrait leur permettre, selon les calculs de l’Etat, de lancer en Haute-Marne, pour près de 162 millions de nouveaux investissements. Le BTP devrait en ressentir les effets avant la fin de l’année.
Ce qui viendra s’ajouter aux grands travaux déjà programmés (cathédrale de Langres, théâtre de Saint-Dizier, canal, préfecture, défense...) pour plus de 7 millions d’euros. Et puis différentes mesures débouchent sur la création ou la rénovation de logements.
Enfin, toujours dans le but de soutenir l’activité économique, il faut noter 487 000 euros versés dans le cadre de la prime à la casse des vieux véhicules.
Dans le département, on note aussi que 42 dossiers d’entreprises avaient été acceptés à la médiation par les services de l’Etat. 21 ont abouti. C’est à dire que des relations normales ont repris entre des entreprises un peu étranglées et leurs banques.
Enfin, pour soutenir quelques entreprises, l’Etat a débloqué 24 prêts, pour 3,4 millions d’euros. Il a également donné sa garantie sur 54 emprunts pour un montant de 5,7 millions d’euros.

8 millions pour les familles modestes

Du côté de l’emploi, il faut malheureusement constater que le taux de chômage est passé de 8,3 % au dernier trimestre de 2008 à 9,5 % au premier trimestre de 2009.
Il y a pourtant eu 680 embauches dans les très petites entreprises qui ont pu bénéficier de la formule «Zérocharges». Et avec d’autres opérations plus traditionnelles d’aide à l’embauche on compte pas loin de 2 000 emplois sauvés ou créés.
Enfin, le total des aides aux foyers disposant de revenus modestes s’élève à près de 8 millions d’euros en Haute-Marne. La suppression du troisième tiers représente déjà 4 millions. La prime de solidarité active de 200 euros atteint 2,263 millions d’euros. Et celle de 150 euros pour les familles modestes revient à 1,5 millions.
Tout cela concerne plus de 42 000 foyers.

Lionel Thomassin
Dimanche 21 Juin 2009
Lu 1101 fois
Notez