Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

P.V. : L’entreprise qui n’en peut plus

La société de transports de petits colis TAG, en a marre d’être prise pour cible dans sa rue. Ayant la désagréable impression d’être la seule recevoir des PV de stationnement, elle envisage carrément de quitter Chaumont.



Les habitués de la salle des fêtes qui avaient pris l’habitude de stationner sur le petit parking en sable blanc, au coin du boulevard du Maréchal de Lattre de Tassigny et de la rue Paul Greliche, sont bien déçus aujourd’hui. Tous les soirs, les lieux sont occupés par des camions de livraison appartenant à la société TAG (Transports Albano Guerra). En toute légalité d’ailleurs, puisque M. et Mme Guerra louent le terrain depuis l’époque où ils tenaient le petit garage AGS situé en face. Mais il faut savoir que cette solution ne les arrange pas du tout, non plus.
Les locaux de TAG sont situés 3 bis rue du Chemin de Choignes, à côté du garage SEAT (Petitprêtre). Ça fait une trotte pour ceux qui doivent désormais se rendre à pied de la salle des fêtes au siège de la société. Mais l’entreprise n’a plus le choix : les véhicules qu’elle garait depuis des années dans la rue du Chemin de Choignes sont la cible des policiers depuis plusieurs semaines. Les PV tombent de plus en plus vite sur les pare-brise.
Ça fait réagir M. et Mme Guerra. La rue étant assez large et en sens unique, ils n’avaient pas l’impression de gêner. Et cet acharnement les énerve d’autant plus qu’ils ont l’impression d’être les seuls visés. Plus bas dans la rue, ainsi que dans les rues voisines, tout le monde stationne à sa guise en toute tranquillité.

Prêts à quitter Chaumont

Lorsqu’ils ont repris cette entreprise, il y a 8 ans, elle comptait 6 employés. Elle en a 23 actuellement.
Ils ont bien conscience d’être un peu envahissants. Mais il y a bien longtemps qu’ils cherchent à mieux s’installer à Chaumont. Ce qui n’est pas simple.
Suite à cette affaire de PV, ils ont demandé un rendez-vous auprès d’un élu de la ville. On leur a répondu qu’ils ne l’auraient pas, mais qu’on leur proposerait quelque chose par courrier.
Ils attendent donc. Mais ils en ont passablement marre. Trois de leurs véhicules stationnés près de la salle des fêtes ont subi des dégradations. Ils envisagent donc très sérieusement de quitter Chaumont.

L' affranchi
Lundi 21 Juillet 2008
Lu 337 fois
Notez

Nouveau commentaire :