Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Nouvelle municipalité : les premiers changements

Conformément à ce qui avait été promis pendant la campagne, la nouvelle municipalité chaumontaise a bâti le budget 2008 sans augmentation des taux d’imposition. 



Le nouveau conseil municipal de Chaumont devait se réunir ce vendredi 11 avril, à partir de 18 heures, pour voter, entre autres, le budget 2008 de la ville. Et pour la première fois depuis longtemps, la majorité municipale n’a pas prévu d’augmenter le taux des quatre taxes directes locales (taxe d’habitation, taxes sur le foncier bâti et non bâti, taxe professionnelle). Conformément à la promesse qui a été faite pendant la campagne électorale.
Dans le même esprit, il n’est pas envisagé de faire évoluer le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. 
Le budget primitif 2008, tel qu’il a été prévu, s’élève à un peu plus de 61 millions d’euros. 
Environ 19 millions d’euros sont prévus pour les frais de personnel, soit 47,34% du budget de fonctionnement de la ville et 55% des dépenses réelles de fonctionnement.

Le nombre d’emplois municipaux n’évolue pas

Le nombre d’emplois municipaux n’évolue pas. Mais sur les huit départs à la retraite, il n’y aura que deux remplacements poste pour poste : celui du directeur général des services (un recrutement a été lancé aussitôt après l’annonce du départ de François Lavandier) et celui d’une directrice de crèche. 
Un redéploiement de poste a aussi permis d’affecter une personne au développement du lien citoyen-collectivité. 
La masse salariale ainsi dégagée est censée permettre de pourvoir en partie au recrutement des deux collaborateurs de cabinet (Eric François et Guillaume Minel), à la prolongation du contrat de la directrice de la communication et à l’embauche de cinq personnes, dans le cadre de «contrats d’accompagnement», pour constituer les «brigades blanches». 
Toujours dans les dépenses de fonctionnement, la nouvelle municipalité a prévu une somme de 100 000 euros pour financer l’audit organisationnel de la ville et plus de 300 000 euros pour les «dépenses imprévues». Ce montant sera affecté au financement des nouveaux projets pour lesquels les chiffrages sont encore en cours. 

805 000 euros pour un terrain de foot en gazon synthétique

En ce qui concerne les investissements, on retiendra entre autres la réalisation d’un terrain de foot en gazon synthétique aux Lavières (805 000 euros), la réalisation d’une aire pour camping cars et divers aménagements au port de la Maladière (22 000 euros), l’acquisition d’immeubles sur le secteur de la gare et du foyer Henri-Dunant (771 000 euros), la réalisation du restaurant scolaire et la réfection de la couverture des écoles Cassin et Picasso, ainsi que divers travaux dans les écoles (837 000 euros).
Une somme de 370 000 euros est aussi prévue pour des terrains sur la zone de La Vendue, 194 000 euros pour les espaces verts, 246 000 euros pour les Silos (numérisation, alarme incendie, achat de livres, encadrement) et 1,3 million d’euros pour le quartier Foch. 
A noter que la nouvelle municipalité retire, dans le chapitre voirie, le report des crédits ouverts pour le carrefour de l’ancien dépôt SNCF. 
Dans les documents distribués par la mairie aux élus et à la presse, on peut lire que «le budget 2008 est un budget qui confirme nos choix politiques et marque les premières inflexions du changement attendu : une volonté de ne pas augmenter les taux de fiscalité municipaux ; une maîtrise de l’endettement et ce malgré l’importance des coups partis (ANRU, Foch) ; des charges de fonctionnement stabilisées grâce à une approche plus fine permettant une meilleure définition des besoins ; le lancement des grands projets, malgré les faibles marges de manœuvre laissées par nos prédécesseurs». 
On verra ce vendredi soir si cela suscite des réactions. 

L'affranchi
Vendredi 11 Avril 2008
Lu 854 fois
Notez

Nouveau commentaire :