Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Modem : Céline Gromek, l’élue qui monte

L’avocate chaumontaise figure à la 14e place de la liste des européennes... en attendant les autres échéances électorales.



Modem : Céline Gromek, l’élue qui monte
Conseillère municipale à Chaumont, élue sur la liste de Philippe Debref, Céline Gromek figure aujourd’hui sur la liste MoDem des élections européennes pour la région Est. Elle est 14e sur 18 dans cette liste conduite par Jean-François Kahn. Autant dire qu’elle ne sera jamais élue. Le Mouvement démocrate espère au mieux obtenir 3 sièges sur les 9 octroyés à la région.
Néanmoins, le fait qu’elle ait été désignée comme la représentante du département de la Haute-Marne sur cette liste n’est pas anodin.
Ça confirme son engagement politique et ça la positionne pour les prochaines échéances électorales locales. Déjà, on la disait intéressée par les cantonales à Chaumont (ce qu’elle ne nie pas). Mais elle est surtout désormais bien placée pour les régionales. Dans une région et un parti où les hommes dominent, l‘avocate chaumontaise n’a finalement pas trop de mal à se faire une place.
Elle qui s’était présentée aux municipales dans le but de faire avancer les choses à Chaumont se dit aujourd’hui assez frustrée. Se retrouvant dans l’opposition, elle se plaint régulièrement de ne pas être suffisamment informée sur les tenants et aboutissants des décisions à prendre. «Même en commission, constate-t-elle, on nous présente des projets ficelés sans nous dire pourquoi et comment on en est arrivé là. Il est très difficile de travailler dans l’opposition, surtout quand on n’est que deux et qu’on ne peut évidemment pas suivre toutes les réunions. Mais le plus frustrant encore, c’est que quand on connaît bien le sujet, Luc Chatel refuse d’entendre nos arguments. Quitte même à voir sa délibération rejetée par le contrôle de légalité...».
Toutefois, cette frustration locale ne l’a pas découragée de la chose publique. Au contraire peut-être, puisqu’elle rappelle qu’au départ elle n’avait jamais imaginé se lancer en politique.

Lionel Thomassin
Vendredi 10 Avril 2009
Lu 1017 fois
Notez

Nouveau commentaire :