Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Lycée agricole : la classe de 4e est sauvée

Le lycée agricole a sauvé sa classe de 4e. Tant mieux. Mais il lui faut maintenant retrouver les élèves qui n’y croyaient plus.



Le lycée agricole Edgar Pisani à Choignes, ou du moins une grande partie de son personnel, s’est beaucoup battu cette année contre la suppression annoncée d’une classe de quatrième. Ses efforts n’ont finalement pas été vains puisqu’il vient d’apprendre qu’elle serait maintenue.
En fait, tous les problèmes venaient d’une décision du ministère de l’agriculture qui prévoyait la suppression de 200 emplois dans les établissements publics de formation agricole. Et ça s’est traduit par le retrait de 14 postes en Champagne-Ardenne. Alors, au niveau de la Direction régionale de l’agriculture et de la Forêt, il avait été jugé nécessaire de supprimer les classes de quatrième dans les lycées de Choignes, Rethel et Troyes. Le responsable de la DRAF pensait que ce serait le moins douloureux.
Cette mesure était toutefois d’autant plus mal passée en Haute-Marne que la classe en question ne connaît pas de problèmes d’effectifs. Du coup, ça avait donné lieu à quelques mouvements de protestation, voire de colère, relayés par des élus.
Or, la contestation n’était pas spécifique à la Haute-Marne. Elle avait gagné toute la France. Et le ministère a fini par redonner 132 postes. Du coup, on a appris récemment que les classes de quatrième seraient reconduites dans les 3 établissements de Champagne-Ardenne.
Pour les représentants du personnel, c’est une bonne nouvelle. Même s’ils rappellent que le compte n’y est pas. Un peu partout des classes restent menacées et on assiste à la suppression de postes de contractuels. Ainsi, comme dans l’éducation nationale, les titulaires vont voir augmenter leur nombre d’heures supplémentaires pour pallier les carences.
Toutefois, le personnel de l’établissement de Choignes tient à communiquer d’abord sur la bonne nouvelle.
Cette classe de quatrième, qui n’avait pas de problèmes de recrutement, pourrait en connaître du fait que, la croyant fermée, des élèves initialement intéressés se sont peut-être déjà tournés ailleurs. L’important est donc de les informer le plus vite possible du maintien obtenu récemment.

Lionel Thomassin
Vendredi 22 Mai 2009
Lu 8505 fois
Notez

Nouveau commentaire :