Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Libre expression : «Luc Chatel ou le pompier pyromane »

Ancien adjoint aux sports aujourd’hui élu dans l’opposition de gauche, Patrick Lefèvre donne son avis sur le maintien du 61e RA à Semoutiers et, plus généralement, le «sauvetage» nécessaire des différents services publics.



a) Luc Chatel, le pompier
«Je désirais écrire cet article depuis un bon moment. J’ai décidé de passer à l’acte le soir où, lors d’un conseil de communauté, Gérard Bocquillon a demandé aux conseillers d’applaudir Luc Chatel, «nommé pour l’occasion le sauveur du 61eme RA en Haute-Marne !!!!».
«Ma surprise fut d’ailleurs de constater la mollesse relative des applaudissements, mollesse surtout due, à mon sens, au fait que les conseillers ont trouvé la requête de Gérard Bocquillon plutôt déplacée.
«Pour moi, comme pour la plupart des Chaumontais, il est évident que l’intervention du maire de Chaumont auprès de Nicolas Sarkozy a été décisive. C’est indéniable. D’autant, me semble-t-il, que Luc Chatel a dû contrecarrer une proposition différente soutenue par Hervé Morin, l’actuel ministre de la défense.
«Il serait cependant important d’analyser cette réalité d’une façon plus approfondie et globale, «de voir un peu plus loin que le bout de son nez !!!».
«Pendant pratiquement toute la durée de son mandat, le maire de Chaumont va devoir lutter contre le départ ou le regroupement de plusieurs services publics, «semi-publics» et privés. Il y a déjà eu des alertes: certaines ont été traitées favorablement ; les douanes, l’armée. D’autres ont débouché, on semble l’oublier, sur un échec : le pôle d’instruction, la PJJ…
«Et c’est loin d’être terminé. Des dossiers importants vont être rapidement à l’ordre du jour concernant, l’hôpital bien sûr, mais également les Télécoms, la Poste, le tribunal d’instance, l’école, certains services déconcentrés de l’état (DDE, DDA...), etc. Les feux vont donc être nombreux à éteindre. Le «pompier Chatel» va avoir du travail.

b) Luc Chatel, le pyromane
«Mais alors, pourquoi le pompier se transforme-t-il en pyromane lorsqu’il est à Paris ? Ces projets de regroupements sont bien le fait de décisions gouvernementales (ministérielles !!!) auxquelles Luc Chatel adhère pleinement.
«Ce qui me permet ici de relever, quoi qu’il puisse en dire, l’incohérence de son positionnement politique.
«Pour plaisanter, on pourrait donner un bon conseil au maire de Chaumont: Agir pour ne pas allumer à Paris des feux qu’il est dans l’obligation d’éteindre à Chaumont. Cela lui simplifierait singulièrement la tâche.
«Plus sérieusement, on perçoit bien la logique des orientations qui sont actuellement prises en terme d’aménagement du territoire. Regrouper les services publics et privés, en conséquence regrouper les entreprises et donc la population sur des espaces de territoire bien identifiés.
«Cette logique s’appuie sur un projet de société libérale et sur une conception économique fort contestable. Il serait trop long de développer cet argumentaire ici.
«La France sera alors composée de grandes métropoles urbaines entourées de zones «blanches». Moi, je préfère une France où la population est répartie de façon plus harmonieuse sur le territoire. On perçoit bien ici deux projets de société divergents.
«En France, les villes qui possèdent les mêmes caractéristiques que Chaumont sont assez nombreuses (petites villes d’environ 10 000 à 50 000 habitants situées dans des espaces de territoire moins attractifs). Nul doute que si Luc Chatel était le maire d’une de ces communes, il défendrait avec la même vigueur qu’à Chaumont les structures indispensables à leur survie. Dès lors, on voit bien ici l’incohérence du positionnement politique du Ministre et/ou du maire, et les contradictions permanentes qu’il doit gérer.

c) perdant sur le long terme
«Sur la durée, cette façon de concevoir l’aménagement du territoire ne peut qu’être défavorable à Chaumont et à la Haute-Marne qui subiront inévitablement l’attractivité encore plus importante de Troyes, Dijon, et même Nancy et Reims.
«A court terme, Luc Chatel est peut-être le mieux placé pour résister à cette évaporation vers l’extérieur.
Mais sur le long terme, il ne pourra, lui comme les autres, que constater les méfaits, pour Chaumont et pour la Haute-Marne, des orientations gouvernementales actuelles prises en matière d’aménagement du territoire.
«Dès lors, on ne pourra plus que l’accuser d’avoir pris à Paris les décisions qui ont été néfastes à notre département et à sa ville préfecture.
«Mais il sera trop tard.
«Le pyromane aura définitivement vaincu le pompier.»

L' affranchi
Vendredi 19 Septembre 2008
Lu 895 fois
Notez

Nouveau commentaire :