Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Les dégâts d’une agression au collège

Les répercussions d'une agression commise en décembre dernier sont douloureusement ressenties par une jeune victime et sa mère. A tel point que de plus en plus de personnes se mobilisent. Que faire ?




Lionel Thomassin
Vendredi 28 Mai 2010
Lu 658 fois
Notez


1.Posté par possamai le 31/05/2010 15:25
suite a l article paru dans l affranchi du 28 mai 2010 je me permet de reagir car nous sommes dans la meme situation que cette fille et sa mere avec notre fils de 13 ans cette annee .agression faite au mois d octobre paires de gifle par des eleves qui ne sont pas de son collegeinterdiction de monter dans le bus pour revenir a la maison notre fils ne voulait plus aller au college .apres maintes intervention aupres du college ceux ci ont reagi de la facon suivante:nous ne sommes plus responsable apres les heures de cours c est a dire 17 heures du moins c est ce qu il laisse entendre car cela c est passer apres cette heure la .convocation a la gendarmerie deux fois etc etc .voyant notre fils d
eperir mentalement et physiquement nous avons decider de le faire hospitaliser apres trois jours d hospitalisation nous avons decouvert que notre fils appeler au secours a sa facon en se ruinant gravement la sante .aujourd hui notre fils et lui aussi suivi par un psycologue et tout ce qui peut suivre avec cela;aujourd hui nous sommes en colere responsable de ne pas avoir porter plainte cette affaire a trainer en longeur et nous avons l impression que lle college n est pas responsable quand on les entends parler .maintenant nous essayons de reintegre notre enfant a son ecole petit a petit pour que sa prochaine rentree ne soit pas un cauchemar pour lui .je suis de tout coeur avec cette famille et qu elle se dise que sa arrive regulierement mais que nous ne sommes pas au courant avec la loi que sarkosy veut mettre en place j espere que ces situations seront regler de la bonnes facon

2.Posté par GIBERT Sylvaine le 01/06/2010 14:40
Je tiens à soutenir cette jeune fille et sa maman. En effet, j'ai été témoin de la façon dont cette maman a été reçue par le CPE du collège, et j'en suis restée très choquée. J'espère que l'année scolaire se terminera dans de meilleures conditions et que l'administration les laissera un peu souffler !!

3.Posté par Gilles et Marina le 02/06/2010 14:41
Comment faire face à une situation pareille?rnUne jeune fille se fait agresser: comment ne pas passer en coupable surtout si cette jeune n'arrive pas à oublier cette agression... enfin ce qui paraît logique au vu de l'article... Il est évident que ce n'est pas un cas isolé, cependant un ou une professeur se ferait agresser dans les mêmes conditions: cela aurait fait la UNE des journaux locaux et nous constatons chaque jour des agressions dans les milieux scolaires par le biais des journaux télévisés. A noter par ailleurs que l'on ressens des injustices envers cette jeune et sa mère qui ont mal vécu tout ce qui est devenu banalités et moqueries...! rnC'est tellement facile pour les sercices concernés où il semblerait que cette agression ne devait pas être divulguée. Les dégâts sont là... rnNous soutenons mon épouse et moi-même cette jeune fille et sa maman de tout coeur.rnGilles Agent Administratif et Marina Cadre dans une société privée

4.Posté par agote le 02/06/2010 18:52
il y a de plus en plus de violence à l'école, les élèves n'ont plus de respect pour rien, les profs ne se font plus respecter ainsi que les parents.
maintenant avec les enfants les parents et les professeurs font ce qu'ils peuvent pas ce qu'ils veulent.
mais le problème c'est qu'à l'adolescence un enfant est très fragile, le moindre problème peut le faire basculer, soi vers la délinquance, la drogue ou le suicide.
le rôle de l'école est quand même de faire tout pour qu'ils se stabilisent et non pas de les exclurent.

5.Posté par Jean-Claude et Marie-France le 03/06/2010 13:17
Que c'est difficile de faire un commentaire après la lecture de l'article, où visiblement des appels au secours ont été lancés par une jeune fille et sa mère... mal interprétés par tout l'entourage surtout mal perçus puisque nous connaissons ces personnes depuis des années.
Personnellement en tant que mère je sais que nous aurions mon mari et moi porté plainte si un de nos enfants avaient eu ce genre d'agression. Dans l'article, il est mentionné le dépôt de plainte de cette mère et sa fille: qu'en est-il du collège???
Nous sommes sidérés de constater les visages fermés de "cette famille" et nous tenons à leur adresser toute notre sympathie.
COURAGE et pensez à vous même si vous avez le sentiment d'être incomprises par toutes ces tensions autour de vous.
Ce sera certainement long pour vous en remettre toutes deux mais il faudra en ressortir grandies. Vous êtes victimes non pas coupables et surtout coupables de quoi? Que cette jeune fille soit révoltée? Que cette mère protège sa fille?
Dans quel monde vivons-vous???
Marie-France et Jean-Claude

6.Posté par Domie le 03/06/2010 21:50
Effectivement, comment ne pas réagir devant cette incompréhension de la détresse d'une jeune file, comme le dit Agote, les jeunes à l'adolescence sont fragiles et ne comprennent pas forcément les "rouages" de l'admnistration. Ce qui me choque, outre les faits, c'est qu'on ne l'ai pas laissé poursuivre sa scolarité au sein du lycée agricole, elle est passionnée par les animaux et souhaite en faire son métier, cela devrait tout de même interpeller les instances administratives, combien de jeunes savent aujourdh'ui ce qu'ils veulent faire, surtout si jeune ? une année scolaire de gâche et surtout une adolescente en détresse qui appelle au secours avec ses moyen d'ado, faut-il la laisser tomber ? attendre que "ça passe" ? non ! trop facile et surtout trop dangeureux pour elle. Je comprends le combat de sa maman et j'espère que nous serons très nombreux à les soutenir, comment peut-on admettre que de victime cette jeune fille devienne coupable, pourquoi l'obliger à retourner dans un endroit qui, à ses yeux, est une punition ! où est l'intérêt de l'enfant ? comment peut-on s'épanouir et apprendre dans un endroit où l'on se sent jugé et incomprise.
Courage à vous 2, ne baissez pas les bras et gardez la tête haute, moi je vous dis, bravo, oui bravo d'avoir eu le courage d'aller au bout, de dénoncer cette violence et je dis honte à ceux, qui aujourd'hui voudraient vous le faire payer cher.
Vous n'êtes plus seules aujourd'hui, merci à tous ceux qui se moblilisent pour vous aider et merci au journaliste d'avoir publié cet article, cela nous regade tous. J'espère que très vite nous aurons de bonnes nouvelles et ma puce ne baisses pas les bras, les animaux eux, ont besoin de toi, tu les aime et tu sais comme ils savent nous le rendre, alors continues pour eux et pour ta maman.
Domie, une maman qui comprend qu'une autre maman prenne "les armes" pour son enfant.

7.Posté par Domie le 03/06/2010 21:52
désolée, j'ai fait une erreur dans mon adresse courriel, celle-ci est la bonne.
Domie

Nouveau commentaire :