Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Le Mémorial de Colombey n’atteindra pas les 125 000 visiteurs

Après un hiver carrément mortel, la fréquentation du Mémorial de Colombey remonte en flèche avec le printemps. Mais l’objectif initial de fréquentation ne pourra pas être atteint.



Ouvert au public en octobre dernier, le Mémorial de Colombey devrait franchir le cap des 40 000 visiteurs à la fin du mois. Un chiffre qui est bien en deçà des prévisions de fréquentation annuelle s’élevant à 125 000. Mais tout de même au=dessus de ce qu’imaginaient les responsables du Mémorial en début d’année. Car la basse saison s’est révélée mortelle à Colombey. Après le rush de l’inauguration en grande pompe par Sarkozy et Merkel, la fréquentation a chuté vertigineusement en fin d’année.
«Quand on se retrouve avec 50 visiteurs sur toute une journée, il y a des fois où on se demande si ça vaut le coup d’ouvrir», ne cache pas le directeur du site, Alexandre Mora. Si bien qu’en février des mesures de réduction des dépenses et de compression du personnel ont été sérieusement envisagées. Mais aujourd’hui, ce n’est plus vraiment d’actualité. Car l’arrivée du printemps a permis de relancer la fréquentation. «Le public est au rendez-vous», souligne le directeur. «Dimanche dernier, on a fait 700 entrées. Et en moyenne, on accueille entre 350 et 500 visiteurs tous les jours».
Les bilans mensuels témoignent de la montée en puissance : 4200 visiteurs en mars, 8000 en avril, 11000 en mai. Parmi lesquels beaucoup de Champardennais, mais aussi de Franciliens et de Rhônalpins. En revanche, malgré le thème de l’exposition temporaire, consacrée à l’amitié entre De Gaulle et Adenauer, et la présence de la chancelière à l’inauguration, les Allemands ne sont pas au rendez-vous.
Grâce à la mise à disposition par l’Education nationale de deux enseignants, le Mémorial tente aussi d’attirer en masse le jeune public. Plus de 4000 scolaires, venant parfois de l’autre bout de la France, ont ainsi déjà visité l’équipement.
80 ou 90 000 visiteurs
Reste que l’objectif initial de fréquentation ne pourra pas être atteint. Dans le meilleur des cas, on devrait arriver à la fin de la première année d’exploitation à 80 000 ou 90 000 visiteurs. Ce qui n’est déjà pas si mal. Mais il est encore trop tôt pour savoir si l’exercice sera déficitaire et si le Conseil général et la Fondation Charles-de-Gaulle seront amenés à verser une subvention d’équilibre.
Tout va dépendre de la fréquentation estivale, difficile à prévoir compte tenu des comportements parfois irrationnels des touristes.
En attendant, le Mémorial, qui compte 16 employés permanents (au lieu des 17 initialement prévus), ainsi que 2 enseignants, s’apprête à embaucher 7 saisonniers pour accueillir les visiteurs jusque fin août.
En fonction du bilan, qui tiendra compte également des recettes de la boutique et de la cafétéria, des décisions de mutualisation de postes (par exemple, entre le Mémorial, le service communication du Conseil général et le Comité départemental du tourisme) devront peut-être être prises en octobre.
Le Mémorial entend aussi observer plus finement le comportement des visiteurs. Une cabane en bois a ainsi été installée à l’extérieur pour constituer un point d’information et d’orientation. Peut-être deviendra-t-elle une nouvelle caisse. Mais, pour le moment, il n’est pas question de faire payer l’accès à la Croix. «On a été surpris de voir des gens qui allaient au pied de la Croix et s’arrêtaient ensuite au café du Mémorial sans savoir qu’ils pouvaient visiter le musée», confie Alexandre Mora. «Certains n’ont jamais entendu parler de l’inauguration du mois d’octobre et ne font pas la distinction entre l’ancien et le nouveau Mémorial…»
Bref, il y a encore des progrès à faire en matière de communication et de signalétique. Mais il faudra attendre quelques mois pour dresser un vrai bilan.

Christophe Poirson
Vendredi 22 Mai 2009
Lu 8704 fois
Notez

Nouveau commentaire :