Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Handicap et accessibilité : Une ville en progrès, mais qui doit mieux faire

En présence des intéressés, la visite des aménagements réalisés par la ville en faveur des handicapés a montré qu’il y avait encore beaucoup de chemin à parcourir pour améliorer nettement l’accessibilité.



Exemple au coin de la rue Victoire de la Marne et de la rue Maitret : un aménagement semble encore nécessaire pour les malvoyants qui, bien que marchant sur le trottoir, pourraient se faire renverser par une voiture. Par ailleurs, la cuvette accompagnan
Exemple au coin de la rue Victoire de la Marne et de la rue Maitret : un aménagement semble encore nécessaire pour les malvoyants qui, bien que marchant sur le trottoir, pourraient se faire renverser par une voiture. Par ailleurs, la cuvette accompagnan
Ne nous leurrons pas. Le centre-ville n’est pas fait pour les handicapés et, sauf à revoir complètement l’architecture de la cité, on ne parviendra pas à le rendre idéalement praticable par ceux qui connaissent des problèmes de déplacement. Prenons les pavés, par exemple. Ce type de revêtement particulier pose des problèmes aussi bien aux personnes déficientes d’un point de vue visuel qu’aux handicapés moteurs circulant en fauteuils roulants. Et pour ces derniers il ne faut pas considérer uniquement les difficultés de progression. Certains d’entre-eux souffrent énormément des vibrations provoquées par ces pavés qu’on s’acharne à poser partout en ville.
Et puis, il y a tellement d’endroits inaccessibles quand on n’est pas en pleine possession de tous les moyens que la nature donne ordinairement... Mais ça n’empêche pas d’essayer d’améliorer ce qui peut l’être. Et c’est ce que la ville est en train de faire.
Lundi matin, ayant évoqué le programme en cours, le maire Luc Chatel a organisé une petite visite d’une partie des aménagements déjà réalisés en compagnie des principaux intéressés. Ce qui a permis, entre autres, de mesurer tout ce qu’il restait encore à faire...

Aménagements en cours

Pour l’instant, de manière à favoriser la circulation des fauteuils roulants, la ville a déjà aménagé une vingtaine de surbaissés de trottoirs dans les rues Dutailly, Hautefeuille, de Verdun, Laloy, d’Alsace, du Dr Michel, Victor-Fourcaut, ainsi que dans l’avenue des Etats-Unis et au bord de la RN 74, face à la station Gloriette.
A l’attention des malvoyants, elle a aussi collé des bandes rétro-réfléchissantes sur les marches des rues piétonnes Victor-Mariotte, Pasteur et Clemenceau. De même, elle a commencé à signaler ainsi des bornes, panneaux et différents obstacles.
Elle a également installé des rampes blanches sur les escaliers du Cours Marcel Baron et du marché couvert qui servent aussi aux personnes âgées.
Enfin, elle a créé 6 nouvelles places de stationnement destinées aux personnes à mobilité réduite (rue Victoire-de-la-Marne, place des Halles, avenue Carnot, rue du Patronage Laïque et sur le parking de la salle des fêtes).
La visite sur place a montré que certains passages de trottoirs très difficiles à franchir par des fauteuils roulants méritaient d’être encore améliorés. Sans compter qu’ils sont parfois obstrués par des véhicules mal stationnés. De même, il existe des croisements de rues qui gagneraient à être sécurisés.

A suivre...

Luc Chatel a fait savoir que la ville s’apprêtait à poursuivre le collage de bandes de couleurs contrastées pour rendre les obstacles plus visibles sur les trottoirs. Il a annoncé aussi un projet de refonte de l’éclairage public qui présenterait l’avantage d’offrir une meilleure visibilité, tout en étant moins coûteux. Il a parlé aussi de la poursuite de l’installation de bandes podotactiles près des surbaissés.
Enfin, il entend terminer rapidement l’aménagement d’un trajet pour personnes à mobilité réduite entre l’hôpital et l’hôtel de ville.
Jacky Chatelain, Conseiller Municipal délégué à l'accessibilité a complété l’information en précisant qu’il souhaitait poursuivre cette ligne de circulation jusqu’au Quartier Foch.
Pour les années suivantes, Luc Chatel a fait état d’études menées par la commission accessibilité de la Communauté de communes du Pays Chaumontais. Un diagnostic est effectué sur les transports publics, les bâtiments publics, la voirie et les logements HLM.

Lionel Thomassin
Dimanche 30 Novembre 2008
Lu 755 fois
Notez

Nouveau commentaire :