Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

HLM : Quand la presse s’en mêle

Privés de lavabo et de douche pendant plus d’une semaine dans un logement de l’avenue d’Ashton, M. et Mme Delompré n’ont été entendus qu’à partir du moment où la presse s’en est mêlée.



HLM : Quand la presse s’en mêle
Mme et M. Delompré habitent dans un logement HLM de l’avenue Ashton depuis 26 ans. Petit à petit, ils ont essayé de le rendre le plus coquet possible. Mais l’environnement n’est guère ragoutant. Il faut voir (et sentir) la cage d’escalier pour comprendre qu’il doit être difficile de se sentir à l’aise dans cet endroit.
Le bâtiment doit être démoli en 2009. Il y a belle lurette donc qu’on ne l’entretient plus vraiment. Les dégradations se produisent un peu partout, l’humidité s’installe. Papiers, peintures se décollent. Et nos deux locataires, aujourd’hui invalides, n’ont plus les moyens de lutter contre les dégâts.
Ils subissent...
Dernièrement, le lavabo de la salle de bain est tombé. Mme Delompré explique qu’il avait été fendu lorsqu’une entreprise mandatée par Chaumont-Habitat était venue changer les robinets.
Il était d’autant plus impossible d’imaginer vivre sans lavabo que déjà la douche est inutilisable. Celle-ci se trouve dans une baignoire sabot (en bien mauvais état) trop haute pour être accessible, par M. Delompré surtout.

Un lavabo tout neuf dès le lendemain

Pendant plus d’une semaine, pourtant, Mme Delompré a tenté de joindre un responsable à Chaumont Habitat. Deux fois par jour on lui a répondu que la personne compétente était sortie ou en réunion. Et jamais personne ne l’a rappelée.
Alors, elle a décidé de remuer ciel et terre. Elle a fait appel à ses connaissances, elle s’est adressée au médiateur de la République, puis elle a prévenu la presse locale.
Rendez-vous a été pris le lundi matin. Ce qui a permis aux journalistes de constater l’état lamentable des sanitaires.
Dans la foulée, le Journal de la Haute-Marne a joint les responsables et publié un article dès le mardi matin.
Quelques heures après, une équipe des HLM était sur place pour installer un lavabo tout neuf.
Ça ne résoudra pas tout, loin s’en faut. Mais puisqu’on leur dit aujourd’hui qu’ils seront déménagés pour 2009, M. et Mme Delompré sont prêts à patienter encore.
On peut leur faire confiance, en tout cas : si les promesses ne sont pas tenues, ils sauront à qui s’adresser.

LIonel Thomassin
Samedi 12 Juillet 2008
Lu 358 fois
Notez

Nouveau commentaire :