Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Football : Un club en déficit mais sans souci

Le Chaumont Football Club (CFC) affiche un déficit de 22 000 euros pour la saison passée et en prévoit un autre de 30 000 euros pour la nouvelle année. Mais des solutions sont annoncées, avec l’aide, entre autres, de Luc Chatel. Et pour le reste (résultats sportifs, encadrement, etc.) tout se passe plutôt bien. 



Football : Un club en déficit mais sans souci
Le Chaumont-Football-Club a connu des périodes bien plus difficiles. Tout semble lui réussir assez bien en ce moment. C’est du moins ce qu’on a pu en conclure à l’issue d’une assemblée générale bon enfant (ce qui n’a pas toujours été le cas).
D’un point de vue sportif d’abord, il n’y a pas trop à se plaindre. L’équipe fanion est montée en CFA2 et son début de saison est assez prometteur. Et puis, considération qui intéresse beaucoup le président Jean-Pierre Delamarre, ses équipes jeunes font preuve d’une belle vitalité. Dans chaque catégorie, le club est représenté au plus haut niveau régional.
De plus, une équipe de vétérans en cours de constitution, achève de compléter l’offre locale. C’est aussi un gage de bonne santé sportive.
Du côté des dirigeants, l’évolution est également prometteuse. Il n’y a pas si longtemps, un manque de cadres se faisait durement sentir. Aujourd’hui, les membres du bureau ne se sentent plus isolés, comme le montre la photo ci-contre. Du sang neuf a afflué ces derniers temps. Et puis on voit de plus en plus des membres des équipes seniors s’occuper de la formation des plus jeunes.
Enfin, du côté des finances, tout semble aller bien aussi.
Ça n’apparaît pas au premier coup d’œil, puisque le rapport du trésorier fait état d’un déficit de près de 22 000 euros pour la saison passée. Et les prévisions pour la nouvelle année montrent un budget en déséquilibre de 30 000 euros environ.
Il faut savoir cependant que le déficit de l’année écoulée est épongé par le petit trésor de guerre amassé principalement par le club lorsqu’en 1999, il était allé très loin en Coupe de France, s’inclinant seulement face à Sedan. De plus, tout laisse à penser que, pour l’an prochain, de nouveaux financements vont venir amoindrir de beaucoup, le déficit annoncé.
Gérard Groslambert a fait savoir d’abord, en tant que Conseiller Général, que le département allait revoir sa subvention nettement à la hausse. Celle-ci passerait de 1 500 euros à 8 500 environ. Et, en tant que premier adjoint chargé des sports, il a laissé entendre ensuite que Luc Chatel avait déniché un sponsor national. Le maire-ministre devrait en faire l’annonce prochainement.
Les seuls problèmes du club viennent des équipements. Le stade Georges-Dodin n’est pas aux normes, il risque de perdre son agrément dans un an. Et puis il est toujours très difficile de faire jouer 12 équipes sur trois terrains. Mais là encore Gérard Groslambert s’est montré rassurant. La ville aurait, selon lui, un projet de création de stade aux Lavières (voir L’affranchi de la semaine dernière).

Lionel Thomassin
Dimanche 30 Novembre 2008
Lu 1411 fois
Notez

Nouveau commentaire :