Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Foot : le CFC prend la tête



Après son premier faux pas à domicile, face à Prix-les-Mézières, le Chaumont-Football-Club s’est plutôt bien rattrapé. Il était invaincu jusque-là. Et cette défaite lors du dernier match disputé au stade Georges-Dodin a pu faire craindre un effondrement en fin de saison. De quoi contrarier sérieusement les chances d’atteindre l’objectif initial : la montée en CFA2. Mais les deux semaines suivantes, jouant à l’extérieur, le CFC a remis les pendules à l’heure. Il a d’abord battu Eclaron, puis il s’est imposé samedi dernier à Epernay (sur un terrain synthétique). C’était un des deux matchs en retard des Chaumontais par rapport à leurs principaux rivaux. Du coup, pour la première fois, ils passent en tête du championnat de DH.

La difficulté du match à domicile

«La défaite nous a peut-être fait du bien, analyse l’entraîneur local Stéphane Mazzolini. On se voyait certainement plus beau que nous ne l’étions réellement. Ça nous a remis la tête à l’endroit». Le CFC a donc rapidement retrouvé son efficacité. A l’extérieur du moins. Ces derniers temps les matchs à domicile ont été plus laborieux. La venue de Châlons ASPTT, dimanche à 15 heures, va donc constituer un bon test. «Ailleurs on peut laisser venir l’adversaire, explique l’entraîneur chaumontais. Mais sur notre terrain, c’est à nous de faire le jeu. Or, les conditions actuelles sont telles, qu’il est bien difficile de construire. Il faut pourtant que nous retrouvions notre efficacité offensive à domicile». Le CFC, qui compte encore beaucoup de blessés, ne se plaint cependant pas. Il dispose toujours d’un groupe capable de s’imposer.

Se méfier de Châlons

Cependant l’entraîneur avoue se méfier de l’adversaire de dimanche. Châlons ASPTT qui a subi un début de saison très difficile, ne compte plus qu’une seule défaire sur les neuf dernières rencontres. Et récemment, à Eclaron, il est allé chercher une victoire par 5 à 0 ! Les Chaumontais devront donc faire très attention à ne pas se laisser piéger. D’autant que leurs adversaire directs à la tête du championnat n’auront pas que des rencontres faciles. Il ne faudrait pas manquer une opportunité de creuser l’écart... Il reste encore 9 matchs à disputer avant la fin de la saison. Rien n’est joué. Même si, disposant encore d’un match en retard, le CFC a théoriquement encore la possibilité de faire un faux pas. Mieux vaut cependant conserver ce «joker» le plus longtemps possible. C’est lui qui doit permettre de jouer sans pression.

L.T.
Jeudi 3 Avril 2008
Lu 456 fois
Notez

Nouveau commentaire :