Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Foire départementale le retour... avec l’aide de Dijon Congrexpo

La ville relance la foire exposition qui n’avait plus eu lieu à Chaumont depuis l’an 2000. Et pour l’organiser, en octobre 2009, elle signe une convention avec l’UCIA et les responsables de la foire de Dijon.



Foire départementale le retour... avec l’aide de Dijon Congrexpo
Une convention a été signée jeudi matin entre Luc Chatel, maire de Chaumont, Pierre Millet, président de l’Union commerciale de Chaumont et Yves Bruneau, directeur général de Dijon Congrexpo. Les différents partenaires se sont engagés à remettre sur pied à Chaumont, dès cette année, une foire-exposition d’envergure départementale.
La Haute-Marne a connu un peu plus d’une quarantaine de foires départementales. Longtemps, elles se sont déroulées une année sur deux à Chaumont. Les autres fois, elles avaient lieu soit à Saint-Dizier, soit à Langres. Et puis Saint-Dizier s’est plutôt tournée vers la foire du triangle, s’associant avec les villes plus proches de Bar-le-Duc et Vitry-le-François. Enfin, l’usure aidant, tout s’est arrêté pour Chaumont en l’an 2000.
La foire aurait dû se dérouler en mai 1999. Mais, pour diverses raisons stratégiques et politiques, elle a été reportée à octobre 2000. La municipalité de l’époque avait souhaité la mettre au dépôt SNCF. Ça n’a pas été possible. Elle s’est alors rabattue sur le Quartier Foch. Mais, malgré l’allongement des délais, le désamiantage n’étant toujours pas terminé, il n’a pas été possible d’utiliser les locaux.
Revenir au site traditionnel de La Vendue aurait sans doute ressemblé à une reculade. La ville ne l’a pas voulu, en tout cas.
Finalement, la foire qu’on avait connue sous le soleil (et les averses) du printemps, s’est achevée dans la grisaille de l’automne, entre les murs d’une caserne.

Retour à La Vendue

Il ne faudrait cependant pas en conclure que tout s’est achevé sur un flop. Malgré les conditions difficiles, les organisateurs ont encore annoncé 17 000 visiteurs. Ils ont bouclé leur budget avec un petit déficit de 20 000 F, qui a été largement comblé par les bénéfices des foires précédentes.
C’est ce qui laisse penser qu’avec de nouvelles volontés, une foire aurait encore sa place dans le paysage chaumontais. De plus, si on en croit le maire et le président de l’UCIA, elle est aussi bien réclamée par les habitants que les commerçants.
L’Union commerciale a d’ailleurs l’intention d’y prendre toute sa place. Elle a nommé Frank Ménétrier, chef de projet, et elle entend permettre aux commerçants locaux de figurer le plus possible au nombre des exposants.
Enfin, Pierre Millet précise que cette nouvelle foire se déroulera sur les lieux de la future zone commerciale de La Vendue. Ça permettra aux consommateurs d’identifier le secteur comme un endroit où se développeront diverses activités.

Sous des chapiteaux, avec un pays invité

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les promoteurs de la nouvelle manifestation ont fait appel à la structure qui organise la foire de Dijon depuis 1921. Elle s’appelle aujourd’hui Dijon Congrexpo et est assez fière d’annoncer que, dans la 18e ville de France, elle réalise la 7e foire du pays. Elle s’occupe par ailleurs de la foire d’Auxerre et elle est appelée à participer, au Mexique, à l’une des plus vieilles (181 ans) et des plus populaires (8 millions de visiteurs) foires du monde.
Elle est enfin la créatrice du concept d’hôte d’honneur que tout le monde copie aujourd’hui. Et c’est ainsi qu’Yves Bruneau propose déjà à Chaumont de l’aider à trouver un pays étranger à inviter. Il explique que la formule présente l’avantage de fournir une animation permanente sur la foire. Ce qui remplace avantageusement les concerts dont on sait qu’ils n’attirent pas le même public et n’apportent rien aux exposants.
Luc Chatel souhaite par ailleurs que l’événement mette en valeur l’économie locale. Il songe à une ferme où seraient rassemblées les productions du département, ainsi qu’à une présentation du secteur industriel médical.
Un comité de pilotage est en train de plancher sur le contenu de cette foire qui devrait se dérouler du 8 au 11 ou du 15 au 18 octobre. La décision sera prise prochainement.

Lionel Thomassin
Vendredi 13 Février 2009
Lu 1043 fois
Notez

Nouveau commentaire :