Connectez-vous S'inscrire
Découvrez l'actualité et les informations locales sur l'affranchi de Chaumont
Recherche
Rechercher un article



Brèves

Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Européennes : La gauche devant la droite !

A Chaumont, même si l’UMP arrive largement en tête, le total des voix de gauche est supérieur à celui des voix de droite. Reste qu’avec 60% d’abstention, il vaut mieux ne pas tirer de conclusion définitive.



A Chaumont, comme dans beaucoup d’autres endroits, c’est l’UMP qui est arrivée largement en tête lors des élections européennes du 7 juin. La liste conduite par Joseph Daul a obtenu 29,50% des voix. Et celle du PS et de Catherine Trautmann se situe loin derrière avec seulement 18,08%.
Dimanche soir, l’UMP se considérait donc victorieuse tandis que le PS broyait du noir. Mais quand on regarde les résultats de près, on s’aperçoit que le rapport de forces n’est pas aussi simple que ça. Il suffit de sortir une calculette pour constater que le total des voix de gauche est supérieur à celui des voix de droite. Si l’on additionne les résultats du PS à ceux d’Europe Ecologie (14,20%), du Front de Gauche (4,79%), du NPA d’Olivier Besancenot (5,43%) et de Lutte Ouvrière (1,30%), on arrive à Chaumont à 43,71% pour la gauche et l’extrême gauche. Et si l’on ajoute au résultat de l’UMP celui du Front national (5,48%), de Nihous/De Villiers (3,18%) et de Debout la République (3,25%), on atteint 41,41% pour la droite et l’extrême droite. Et l’on ne compte pas les voix du Modem et de Jean-François Kahn (10,12%), qui ne sont théoriquement ni à droite ni à gauche mais quand même pour la plupart anti-UMP !

Le rapport de forces n’est pas le même à l’échelle de la Haute-Marne

Bien sûr, de telles additions n’ont pas une valeur scientifique. Il peut se trouver des gens de droite ayant voté Cohn-Bendit ou des gens de gauche ayant préféré «Debout la République», voire le Front national (il paraît que ça existe). Mais ces calculs ont tout de même été établis au niveau national par certains politologues. Et il est intéressant de constater que le rapport de forces n’est pas du tout le même à l’échelle de toute la Haute-Marne : la droite y reste très largement en tête avec un total de 48,25% contre seulement 36,89% pour la gauche.
Luc Chatel et ses amis auraient-ils donc du souci à se faire pour les prochaines élections ? Avec 63,52% d’abstention, à laquelle il faut ajouter 3,43% de votes blancs ou nuls, il serait tout de même très hasardeux de chercher à tirer des conclusions. D’autant que le scrutin européen n’a rien à voir avec des élections régionales, cantonales ou municipales. Mais on retiendra tout de même qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
Dans les particularités du vote chaumontais, on notera également que le Front national continue tout de même de dépasser les 10% dans certains bureaux de vote du Cavalier et de La Rochotte. Et qu’à Brottes c’est Europe Ecologie qui arrive en tête avec 19,92% des suffrages, devant le PS (19,55%) et l’UMP (17,67%), puis le Modem qui obtient son meilleur résultat sur la ville (15,41%).
Décidément, ces élections européennes révèlent bien des surprises.

Christophe Poirson
Vendredi 12 Juin 2009
Lu 288 fois
Notez


1.Posté par comptoirs le 14/06/2009 07:45


aujourd'hui, que l'on veuille ou non, l'Europe est une étape nécessaire dans un monde qui demain, sera celui des blocs américains, asiatiques, brefs celui des blocs continentaux. on peut même se demander si l'Europe avant même d'avoir existée, n'est déjà pas un concept dépassé.

que l'on veuille ou non, les décisions aujourd'hui sont européennes .
pour changer la France, il faut commencer par changer l'Europe. Or ce n'est pas avec 60% d'abstentions que l'on changera la moindre virgule dans la politique actuelle.

inutile alors de mettre sur le dos des politiques, la responsabilité de notre propre incapacité à leur imposer démocratiquement notre volonté souveraine.

pour gagner les européennes, il fallait faire une campagne européennes et cesser de se focaliser hystériquement sur notre Président de la République qui lui au moins, a voté lors de ces élections.