Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Eoliennes : Thierry Simon réagit

Mis en cause par Michel Saulet lors de la dernière session du Conseil général, Thierry Simon réagit à sa manière...



Mis en cause par Michel Saulet qui l’avait qualifié de «trublion, ou plutôt de ludion désœuvré» lors de la dernière session plénière du Conseil général parce qu’il s’oppose à un projet d’implantation d’éoliennes sur le secteur de Dancevoir et Latrecey (L’affranchi de la semaine dernière), Thierry Simon répond cette semaine à sa manière :
«Le maire de Dancevoir par ailleurs conseiller général du canton d’Arc-en-Barrois et récemment nommé président du Conseil de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement de la Haute-Marne, Michel Saulet, a cherché, en m’insultant, à se faire connaître en dehors du canton qui l’a élu.
Non content de n’avoir apparemment aucune compétence en matière d’environnement, le maire de Dancevoir, séduit par la manne financière promise pour sa commune, s’apprête à dénaturer le paysage de ce coin de département en essayant de promouvoir l’édification d’une trentaine d’éoliennes de 150 mètres de hauteur entre Dancevoir et Latrecey, nécessitant chacune un soubassement d’environ un millier de tonnes de béton : c’est bon, ça, pour l’écologie...
Ce faisant, s’abritant derrière des mandats qui lui donnent, à défaut de compétence, une arrogance à la limite de la diffamation, Monsieur Saulet se croit une référence et manifeste une intolérance agressive envers ceux qui émettent des doutes sur l’opportunité d’un tel projet.
Le mépris affiché par «Saulet l’éolien» à l’égard des «résidents secondaires» et autres «étrangers», voire de supposés «gros propriétaires» qui osent exprimer leur attachement à un territoire donne la mesure de la conscience politique et de la hauteur de vue de cet élu.
Quant aux propos tenus à mon égard par cet élu en séance publique du Conseil Général : ils se voulaient sans doute humiliants ; ils sont à la fois confus, d’une bassesse et d’une médiocrité conformes au niveau de pensées de celui qui les a proférés.
Je conseille à notre Eolien de s’inspirer de l’étude réalisée par des chercheurs de l’université de Bourgogne sur «les insultes en politiques», citée par une édition récente du journal «Le Monde» : cela pourra enrichir ses prestations en matière de vindicte oratoire.
En ce qui me concerne, je suivrai le conseil donné par Sancho Pança à Don Quichotte : «ne porter en aucune façon la main à l’épée, ni contre vilain, ni contre éolien, et pardonner toutes les injures...»
A moins que, suivant l’exemple de Cyrano, je prévienne par ce billet mon insulteur éolien qu’il sache «qu’à la fin de l’envoi, je touche...»
Fin du 1er acte.»

L' affranchi
Vendredi 4 Juillet 2008
Lu 1406 fois
Notez


1.Posté par Carlo SACCO le 22/06/2011 18:54
a ce thierry simon,toujours là pour ramener sa fraise.ce monsieur est contre tout,demander aux habitants de braux le chatel ce qu'il pense de ce personnage qui est supérieur a tout le monde et qui a la science infuse....

Nouveau commentaire :