Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Ecole : Aider les élèves à trouver leur voix

S’écouter mutuellement, maîtriser sa voix, se concentrer, vivre une aventure artistique : voilà ce qu’apprennent des enfants de l’école Prévert et de l’école de Bricon grâce à «La voix en mouvement».



Alexandra Corroy propose aux enfants des jeux vocaux. 
Alexandra Corroy propose aux enfants des jeux vocaux. 
Ce jeudi matin, à l’école intercommunale des 3 B (Bricon, Blessonville, Braux-le-Châtel), les élèves de la classe de CE1-CE2 de France-Yseult Saintot forment une ronde. Comme chaque semaine depuis le mois d’octobre, Alexandra Corroy, dumiste (traduisez : titulaire d’un diplôme universitaire de musicien intervenant) et coordinatrice de projets à l’association départementale Arts Vivants 52, mène avec eux un travail sur la voix. Les enfants commencent par des échauffements du corps (grimaces, exercices de respiration) et de la voix. En fonction de leur capacité d’attention, la séance va durer entre trois quarts d’heure et une heure. Durant tout ce temps, ils vont apprendre à déclamer d’une façon très particulière des haïkus, petits poèmes japonais mis en musique.
«Je constate régulièrement dans les classes où j’interviens que les enfants n’ont pas conscience de leur environnement sonore et ne sont pas sensibles aux nuisances sonores dans lesquelles ils vivent », explique Alexandra Corroy. «La première étape consiste à éduquer leurs oreilles. J’utilise la voix comme un moyen d’expression artistique, l’idée étant d’inventer, de créer des sons en explorant toutes les ressources qu’offre la voix. Je leur propose des jeux vocaux, des BD sonores… propositions auxquelles ils adhèrent volontiers».
Alors que de nombreux enfants ne savent pas s’écouter mutuellement et ont souvent tendance à s’exprimer en criant, ce travail repose sur les fondamentaux de l’apprentissage musical (écoute, maîtrise de la voix, concentration).
Les interventions d’Alexandra Corroy sont complétées par des rencontres d’artistes. Clara Cornil, danseuse et chorégraphe en résidence au Nouveau Relax, introduit la pratique d’activités corporelles en lien avec la voix. Les enfants explorent, par exemple, la démultiplication des mouvements, le prolongement des articulations, la coordination et les perceptions qui s’y rattachent.
De façon plus ponctuelle, Anne-Laure Lemaire, comédienne et metteur en scène, aborde la maîtrise de la voix parlée et le poids des mots.
L’accès au spectacle vivant (notamment au Nouveau Relax) constitue le dernier volet de cette action menée à Bricon, mais aussi à l’école Prévert de Chaumont, située en zone d’éducation prioritaire.
Depuis le mois d’octobre, Alexandra Corroy a pu observer les énormes progrès réalisés par des enfants qui sont parfois en difficulté scolaire ou qui ont des difficultés d’attention.


Christophe Poirson
Vendredi 30 Mai 2008
Lu 732 fois
Notez

Nouveau commentaire :