Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Drogue : 14 trafiquants présumés en garde à vue

Après des mois, voire des années d’enquêtes, la police pense avoir démantelé simultanément 4 réseaux de trafic sur la ville de Chaumont portant essentiellement sur de l’héroïne en provenance de Maastricht.



Mardi matin à 6 heures, la police a procédé à l’arrestation simultanée de 14 personnes, âgées de 20 à 35 ans, soupçonnées de trafic de drogue. La plupart sont Chaumontaises, mais quelques-unes résident à Nancy.
L’enquête remonte à plusieurs mois, voire plusieurs années. Les policiers expliquent en effet qu’ils ont été mis sur la piste par d’autres affaires et bien d’autres arrestations. Il faut savoir en effet qu’un toxicomane peut utiliser jusqu’à 200 euros de substance par jour. Et bien souvent, s’il n’est pas trafiquant lui-même, il n’a guère d’autre choix que de sombrer dans la délinquance pour trouver les finances nécessaires.
Certains vols cachent donc d’autres choses.
Ainsi, au terme de recherches minutieuses et grâce à des techniques modernes de surveillance qu’ils se refusent à détailler, les enquêteurs ont réussi à mettre au jour 4 réseaux de trafic d’héroïne, en provenance de Maastricht.
Les quatre ont probablement la même origine, mais ils fonctionnent indépendamment les uns des autres.
Une opération policière, avec l’aide d’un chien spécialisé dans les produits stupéfiants, a donc été montée mardi. Les quatorze personnes arrêtées, parmi lesquelles on compte trois femmes, ont été mises en examen pour 96 heures, comme le prévoit la loi en pareil cas. Ils seront présentés au parquet ce vendredi et il n’est pas impossible que certains d’entre-eux soient convoqués au tribunal la semaine prochaine en comparution directe.
Après recoupements divers, les enquêteurs ont établi que 13 des suspects allaient s’approvisionner dans la petite ville néerlandaise de Maastricht, proche de la frontière belge. Ils auraient ainsi ramené à Chaumont, et un peu à Nancy, au moins 8 kilos d’héroïne en un an. Les trafics portaient aussi sur du cannabis et de la cocaïne. Mais dans de bien moindres mesures.
Cette opération menée par la Sureté urbaine de Chaumont et l’Unité de sécurité et de proximité risque d’assécher, en partie au moins, le marché de l’héroïne à Chaumont. Mais personne ne se fait vraiment d’illusions. La demande étant toujours présente, une offre nouvelle pourrait prochainement voir le jour...

L' affranchi
Vendredi 16 Janvier 2009
Lu 829 fois
Notez

Nouveau commentaire :