Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Demandeurs d’asile : après le préfet, le ministre

Un rassemblement était prévu ce vendredi soir sur la place de l’hôtel de ville pour interpeller le ministre Luc Chatel sur la situation des demandeurs d’asile.



Cela fait plusieurs mois que des représentants de la Ligue des droits de l’homme, de la communauté Emmaüs, du collectif Mosaïque et d’autres associations se réunissent chaque vendredi, à 17 h 30, devant la préfecture, pour rappeler au préfet leur vigilance concernant les demandeurs d’asile en Haute-Marne. Mais jusqu’à présent, la situation paraît bloquée, le représentant de l’Etat n’ayant pas montré le moindre signe, dans un sens (régularisation) comme dans l’autre (expulsion). 
Comme il vaut mieux de toute façon s’adresser au Bon Dieu plutôt qu’à ses saints, les associations ont décidé de laisser tomber ce rassemblement devant la préfecture et d’interpeller le secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement Luc Chatel. Un rassemblement est ainsi prévu ce vendredi 6 juin, à 17 h 30, sur la place de l’hôtel de ville de Chaumont. 
«Nous sommes dans un département où la démographie est en baisse, où les militaires risquent encore de partir, et où la question des demandeurs d’asile ne peut pas être traitée de la même manière que dans les grandes agglomérations», explique Jean-François Vilbois, responsable de la section locale de la Ligue des droits de l’homme. «Nous demandons que les dossiers soient examinés au cas par cas. Et nous nous adressons donc à quelqu’un qui est en rapport direct avec Paris et que l’on dit proche du président Nicolas Sarkozy». 
Jean-François Vilbois précise en outre que «depuis deux ans, il y a en France moins de demandes d’asile que d’expulsions». Ce qui devrait permettre d’examiner ces demandes avec un autre oeil.


Christophe Poirson
Vendredi 6 Juin 2008
Lu 398 fois
Notez

Nouveau commentaire :