Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Conseil municipal ça devient chaud !

L’ambiance était tendue au dernier conseil municipal de Chaumont. La nouvelle de la venue d’une entreprise n’ayant pas amadoué les oppositions, Luc Chatel s’est montré agacé, voire agressif.



Il est rare de voir Luc Chatel se départir de son air bienveillant et des effets de sa bonne éducation. Samedi matin pourtant, on l’a vu agacé par les remarques de certains membres de l’opposition et se montrer sarcastique parfois, ou même agressif. On a remarqué d’abord qu’il avait été un peu déçu par un manque d’enthousiasme face à son cadeau surprise du jour : l’arrivée imminente d’une entreprise employant 90 personnes. Mais on imagine aussi qu’il était un peu pressé. Les questions et remarques des oppositions ont fait traîner les débats jusqu’à 13 h 30 et il n’a même pas pris le temps de partager le pot de l’amitié qui était servi dans la foulée. On sait en tout cas, pour l’avoir vu le soir à la télé, que ses fonctions de ministre l’appelaient à Paris.
Toujours est-il que cette réunion s’est déroulée dans une ambiance désagréable.
La faute à l’opposition, dira le Journal de la Haute-Marne. La faute au maire qui n’a plus tout à fait le temps (même si, à contrecœur, il l’accorde encore) de laisser s’épanouir la démocratie, estime L’affranchi.

Agacé, atterré, énervé...

Tout a commencé avec l’opposition du centre qui a beaucoup chipoté sur la délibération préparant la venue d’une entreprise. L’agacement du maire s’est très vite fait sentir alors qu’à notre sens, compte tenu de ce que la ville a déjà vécu, les questions étaient parfaitement légitimes. Puis Philippe Debref a reproché à Luc Chatel son manque de disponibilité à Chaumont. Il a poussé la provocation jusqu’à lui suggérer de démissionner du poste de maire (1). Ce qui n’a pas du tout fait rire l’intéressé.
Ensuite, les deux oppositions ont critiqué le projet d’installation de caméras de surveillance au centre-ville. Luc Chatel s’est montré «atterré» (2). Il n’y avait pourtant pas de quoi.
Plus tard, les oppositions ont soulevé des problèmes de droit. Elles ont affirmé que certaines délibérations n’étaient pas conformes à ce que veut la loi. Sans vraiment discuter, le maire-ministre a répondu, d’un air de défi, qu’on verrait bien ce que dirait le contrôle de légalité (3).

Mauvaise foi municipale

Tout au long de la matinée, aussi, Luc Chatel et ses principaux colistiers ont prétendu, qu’ils étaient les premiers à travailler sur certains dossiers. L’ancienne équipe n’ayant, selon eux, rien fait dans bien des domaines importants. Ce qui était pratiquement toujours faux.
Voilà une attitude assez peu élégante qui ne correspond pas à ce qu’on connaissait de Luc Chatel jusqu’ici. On mettra ça finalement sur le compte de l’énervement.
Enfin, pour la bonne bouche, nous retiendrons une réflexion assez agressive, voire menaçante, du maire à l’intention de Philippe Debref. Le premier magistrat a laissé entendre que l’élu d’opposition n’était pas irréprochable au regard de la loi sur le délit d’ingérence. Ce qui n’était évidemment pas vrai.
Tout cela a donné finalement une ambiance assez désagréable. L’irritation de Luc Chatel était palpable. Et c’est probablement ce qui a poussé le Journal de la Haute-Marne à mordre (4) ceux qui avaient eu l’audace de le contrarier.



(1) L’élu du MoDem a probablement tort. Car, au vu des réunions du conseil, l’adjoint qui s’impose devant tous les autres, avec la bénédiction du maire, est Vincent Galantier. C’est probablement lui qui se verrait premier magistrat si Luc Chatel se mettait en congé du poste (du moins tant qu’il exerce les responsabilités de porte-parole du gouvernement). Or, au vu de leurs relations, Philippe Debref n’aurait rien à gagner à voir Vincent Galantier diriger les débats.
(2) Selon l’expression même du JHM.
(3) Ce contrôle est effectué par les services de l’Etat à la préfecture de Chaumont.
(4) Voir en page 2 la rubrique LUNDI de la Semaine de L’affranchi.

Lionel Thomassin
Vendredi 24 Octobre 2008
Lu 609 fois
Notez

Nouveau commentaire :