Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Conseil général : La «Baronne» battue par un coco

Première au Conseil général : une majorité d’élus (y compris de la majorité UMP) a préféré voter pour Jean-Luc Bouzon plutôt que pour Elisabeth Robert- Dehaut.



Première au Conseil général : lors de la dernière réunion de l’assemblée départementale, une majorité de conseillers généraux a préféré voter pour un élu communiste, Jean-Luc Bouzon, plutôt que pour une élue de droite et membre de la majorité départementale Elisabeth Robert-Dehaut. De là à penser que le Conseil général de la Haute-Marne a basculé à gauche, il y a un pas que L’affranchi n’osera pas franchir. Mais cette anecdote prouve au moins que la majorité départementale n’est plus aussi monolithique que par le passé.
Du fait de son récent renouvellement, l’assemblée départementale était amenée à élire de nouveaux représentants dans un tas de commissions et d’organismes. Avec un accord censé être tacite : un élu sortant d’une commission et désirant le rester ne se voit pas opposer de candidat contre lui, même s’il ne fait pas partie de la majorité. Mais Elisabeth Robert-Dehaut, celle que Jean-Luc Bouzon surnomme «la Baronne», a enfreint cette règle dès la séance d’installation du Conseil général en se présentant contre le socialiste Denis Maillot pour être représentée au sein du GIP 52, le groupement d’intérêt public qui gère les fonds d’accompagnement du laboratoire de Bure. 
Comme L’affranchi l’a déjà raconté, les deux élus ont obtenu 16 voix chacun. Et Elisabeth Robert-Dehaut a été élue «au bénéfice de l’âge». Résultat : Denis Maillot appelle désormais sa collègue «la Vieille»...
La semaine dernière, Elisabeth Robert-Dehaut a récidivé en présentant sa candidature dans trois organismes où Jean-Luc Bouzon représentait jusqu’ici le Conseil général. Elle a réussi à se faire élire, de justesse, au sein de la Commission d’accessiblité et de sécurité départementale, ainsi qu’à la MJC de Saint-Dizier, avant d’être battue pour siéger au Conseil local de développement urbain de Saint-Dizier. Le vote s’est déroulé à bulletins secrets : Elisabeth Robert-Dehaut a obtenu 14 voix et Jean-Luc Bouzon, pourtant très minoritaire au sein de l’assemblée départementale, 16 voix. 
«Je vois que je n’ai pas que des amis», a pesté l’intéressée, tandis que Jean-Luc Bouzon et ses amis de l’opposition avaient presque peine à y croire.

Christophe Poirson
Vendredi 11 Avril 2008
Lu 1019 fois
Notez

Nouveau commentaire :