Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Chanson : Le festival Dimey résiste

Malgré un nombre d’entrées parfois insuffisant et des subventions pas toujours à la hauteur voulue, le festival Bernard-Dimey résiste. La 8e édition se déroule à Nogent du 6 au 10 mai. 



Coup d’envoi avce Djalma le mardi 6 mai à 20 h 30.
Coup d’envoi avce Djalma le mardi 6 mai à 20 h 30.
Pas facile d’organiser en Haute-Marne, à Nogent, un festival de «poésies et chansons francophones», même s’il est dédié au grand Bernard Dimey. «Le nombre d’entrées est toujours insuffisant», ne cache pas Philippe Savouret, spécialiste de Dimey et cheville ouvrière du festival. «Il faudrait au moins 300 personnes à chaque soirée et on ne les a pas. Alors il nous faut des subventions et du mécénat. Et ce n’est pas toujours facile à obtenir». 
Malgré tout, le festival résiste. Sa 8e édition se déroulera du 6 au 10 mai. 
Le coup d’envoi sera donné le mardi 6 mai, à 20 h 30, avec Djalma, chanteur que l’on dit «à texte» accompagné d’un groupe de jazz manouche, le Gipsy Swing. 
Il y aura en réalité deux spectacles : d’abord Djalma accompagné du groupe de jazz ; puis le groupe tout seul. 
Auparavant, dans la journée, Christiane Oriol aura été à la rencontre des enfants avec «Grand-père Super & Cie» à 10 heures et «Planète couleurs», en compagnie des Mavana, une famille de quatre chanteuses percusionnistes malgaches, à 14 heures. 
Si le festival pense chaque année aux enfants, il n’oublie pas pour autant les anciens. Cette année, c’est le québécois Steve Normandin qui assurera le «fil rouge» en se rendant sur les marchés et dans les maisons de retraite.
Il y aura, comme à chaque fois, un «spectacle 100% Dimey» avec Eric Nicol le mercredi 7 mai à 20 h 30. 
La deuxième partie de soirée sera assurée par Bernard Joyet, qui sera accompagné par la pianiste Nathalie Miravette. Et s’il est en forme, Allain Leprest viendra pousser la chansonnette avec eux !


Graeme Allwright clôturera le festival le samedi 10 mai à 20 h 30. 
Graeme Allwright clôturera le festival le samedi 10 mai à 20 h 30. 
Hommage à Brel

La journée du jeudi 8 mai sera consacrée à la traditionnelle «causerie». A partir de 14 heures, le journaliste François-René Cristiani reviendra sur la fameuse rencontre entre Brel, Brassens et Ferré qu’il a lui-même organisée il y a 40 ans.
A 16 heures, il y aura le non moins traditionne tremplin. Il concerne des talents nouveaux qui doivent interpréter trois chansons, dont un texte de Bernard Dimey.  
Et puis, le soir, à 20 h 30, la chanteuse Mouron rendra un hommage à Jacques Brel, dont on fête cette année le 30e anniversaire de la mort. 
La soirée se poursuivra avec la prestation d’un groupe local : le Bagad Café. 
Le vendredi 9 mai, toujours à 20 h 30, c’est la jeune génération qui sera mise à l’honneur avec d’abord Coline Malice, lauréate du tremplin Dimey en 2007, puis Thomas Pitiot, que les habitués de «Chants de Gouttières» connaissent déjà. 
Enfin, c’est le célèbre Graeme Allwright, l’interprète de «Petit garçon», «Sacrée bouteille», «Qu’as-tu appris à l’école ?» et autres joyeusetés qui clôturera le festival 2008 le samedi 10 mai à 20 h 30. 
A noter aussi que deux expositions seront visibles à la salle de spectacles de Nogent durant tout le festival : l’une en hommage à Jacques Brel, organisée par la Fondation Brel de Bruxelles ; l’autre sera consacrée à la vie et l’œuvre de Bernard Dimey.
Tarifs : 8 euros le spectacle et 12 euros pour les deux spectacles de la soirée ; 15 euros pour le concert de Graeme Allwright. 
Passe (tous spectacles) :
50 euros et 40 euros pour les adhérents. 
Réservations au 03 25 30 31 90 ou 03, 25 30 28 43. 

Une expo pour rendre hommage aux nombreux interprètes

En marge du festival, la médiathèque de Bernard-Dimey de Nogent présente du 6 au 31 mai une exposition consacrée à quelque 160 interprètes du poète nogentais. 
«Dimey a écrit de nombreux poèmes qui ont été mis en musique notamment par Francis Lai», explique Philippe Savouret. «Ils sont devenus des chansons qui ont été interprétées par des artistes les plus divers. C'est par leur intermédiaire que Bernard Dimey fut connu et que son œuvre continue de l'être.
«La quantité et la variété de ces interprètes sont étonnantes. Certains, contemporains du poète et très connus, qu'ils soient disparus ou encore sur scène et d'autres moins connus ou ignorés n'ayant fait qu'un passage fugitif dans la chanson française.
«Et puis il y a ceux d'aujourd'hui qui n'ont pas connu Dimey et qui sont de plus en plus nombreux : les uns chantent, d'autres disent, d'autres encore mettent en scène. Ils sont français mais aussi belges suisses ou québécois. On vous en fait découvrir à chaque festival.
«On a voulu en faire le thème de cette exposition. L'objet est surtout de resituer l'interprète de la ou les chansons dans le contexte de l'époque par l'intermédiaire des pochettes de disques. Celles-ci proviennent du fonds patrimonial Bernard Dimey de la médiathèque éponyme de Nogent. La preuve, s'il en fallait encore une, que ce fonds est très riche et qu'il devrait être numérisé dans un avenir proche afin de pouvoir être consulté par tous, faisant de cette médiathèque le centre ressource du poète.
«D'autres pochettes ainsi que des informations précieuses ont été communiquées par Joseph Moalic, référence en matière de chanson.
«Pour certains artistes, ce fut difficile car nous n'avons pas retrouvé de traces. De même, nous n'avons pas recensé toutes les interprétations de Syracuse...» Expo ouverte au public aux heures d’ouverture de la médiathèque. 

L'affranchi
Vendredi 2 Mai 2008
Lu 2511 fois
Notez


1.Posté par le pechoux Jacques le 17/05/2009 12:24
Bonjour, j'ai 61 ans et j'ai passé une partie de mon enfance à Mandres la côte. j'habite Pau et je vais venir en haute marne en juin. J'aimerais en savoir plus sur Bernard Dimey (ses origines, sa famille , etc) pensez vous que je trouverai des documents le concernant à la médiathèque de Nogent ? Merci de me répondre. Bien cordialement
jacques Le Pechoux

2.Posté par Le pechoux le 15/07/2010 13:33
Seriez vous de la famille de Bretagne et de Paris. Merci

Nouveau commentaire :