Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Chamarandes Choignes : Lendemains d’élections difficiles

C’est une première : le maire de Chamarandes- Choignes, Louis-Henri Cunier, est un habitant de Choignes. Mais pas contents de la façon dont les postes d’adjoints ont été répartis (l’ancien maire Francis Noirot s’est fait retoquer à tous les coups), les élus de Chamarandes ont démissionné. Du coup, on s’achemine vers des élections partielles.



Décidément, à Chamarandes-Choignes, les lendemains d’élections sont difficiles. Depuis le début de la fusion-association des deux villages, qui date des années 1970, le maire a toujours été quelqu’un de Chamarandes. Mais le recensement de la population de 1999 a donné 9 conseillers municipaux à Choignes et 6 à Chamarandes. Et si l’on tenait compte des derniers chiffres de la population, on serait aujourd’hui à 10 contre 5. 
Bref, en 2001, tout le monde s’attendait à ce que le nouveau maire soit un habitant de Choignes. Et comme sa liste était passée en totalité dès le premier tour avec 70% des voix, c’est Jean Cartry qui aurait du occuper la place de maire. Sauf que ce dernier a été trahi par une partie de ses co-listiers qui ont été «retournés» entre l’élection et la première réunion du conseil municipal. Résultat : contre toute attente, c‘est Francis Noirot qui a été élu maire. Et Jean Cartry a immédiatement démissionné du conseil municipal. 

N’importe qui d’autre, mais pas Francis Noirot !

Cette année, il n’y a pas eu ce genre de surprise après l’élection. Le maire sortant Francis Noirot a fait passer toute sa liste à Chamarandes, mais il n’a obtenu aucun élu à Choignes, où la liste conduite par Louis-Henri Cunier, ancien premier adjoint de Bernard Rémy, a emporté la totalité des sièges. C’est donc Louis-Henri Cunier qui a été élu maire le dimanche 16 mars.  Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu et il y a eu plusieurs suspensions de séances. 
D’abord, le rapport de forces étant ce qu’il est, et pour éviter qu’il y ait une opposition entre les deux communes, Louis-Henri Cunier souhaitait que les élus de Chamarandes ne présentent pas de candidat au poste de maire. A défaut de voter pour lui, ils pouvaient s’abstenir ou voter blanc. En échange, il proposait une stricte parité pour les adjoints : deux de chaque commune, sachant que la fonction de maire délégué de Chamarandes était attachée à un poste d’adjoint. 
La situation a donc commencé à se gâter lorsque Francis Noirot a fait acte de candidature pour être élu maire et a obtenu six voix. 
Par la suite, pour le poste de 1er adjoint, Jean Cartry a malgré tout fait l’unanimité en obtenant 15 voix sur 15. Mais après, Francis Noirot, qui s’est présenté à l’élection du 2e, du 3e puis du 4e adjoint, s’est fait balayer à chaque fois. Représailles, représailles !
Pour les postes de 3e et 4e adjoints (l’ordre n’aurait selon le nouveau maire pas d’importance), les élus majoritaires ont même préféré investir des personnes (de Chamarandes) qui n’étaient pas candidates, plutôt que Francis Noirot

«Les élus de Choignes se sont moqués de nous»

«Les élus de Choignes se sont moqués de nous», affirment aujourd’hui, dans un tract distribué à la population, les six élus de Chamarandes qui ont décidé de démissionner à la suite d’une deuxième réunion du conseil municipal où Francis Noirot a de nouveau été battu alors qu’il souhaitait siéger à l’intercommunalité. 
Dans leur tract, les élus démissionnaires précisent qu’ils ont quand même ensuite essayé d’éviter le clash en proposant que, suite à la démission de Gérard Gravelin, Francis Noirot récupère le poste de 3e adjoint et de maire délégué. Mais ils disent avoir essuyé un refus catégorique. 
Ils maintiennent donc leur démission. Dans ces conditions, la préfecture risque d’être obligée d’organiser prochainement des élections partielles à Chamarandes. Mais comme les neuf élus de Choignes resteront de toutes façons majoritaires, il n’est pas sûr que cela change grand chose. A moins que Francis Noirot ne soit plus candidat à rien. Car, pour certains, il semble bien que le problème vienne de là...

Christophe Poirson
Vendredi 4 Avril 2008
Lu 987 fois
Notez

Nouveau commentaire :