Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Castor & Pollux : Deux nouveaux livres et des portes ouvertes

La maison d’édition chaumontaise, qui vient de sortir un livre sur la poule et un autre sur les pommiers ouvre ses portes durant trois jours, au 38 rue Mareschal.



«Le 38» de la rue Mareschal, qui intrigue parfois les passants, ouvre ses portes durant trois jours
«Le 38» de la rue Mareschal, qui intrigue parfois les passants, ouvre ses portes durant trois jours
«Ma poule» et «Les bons pommiers à planter», ce sont les deux nouveaux livres édités par Castor & Pollux, la maison d’édition chaumontaise qui ouvre ses portes ce week-end au 38 rue Mareschal.
L’éditeur qui s’est fait un nom avec ses livres sur les vaches, mais aussi les chevaux, les ânes et les cochons, ne pouvait passer à côté de la poule, «figure emblématique de l’oiseau domestique».
Ecrit par Mary-Gérard Vaude, toujours aussi inspiré, et richement illustré non seulement de merveilleuses photographies mais aussi de très beaux dessins, ce livre parle donc du volatile, de son incroyable variété de races et de ces hommes et ces femmes qui sont des fous de poules. Parmi lesquels, un Haut-Marnais : Matthieu Simons qui, à 88 ans, possède encore 200 poules, des dindons, des perdrix, des faisans et des cygnes.

Des poules qui pondent des oeufs bleu turquoise...

L’éditeur n’a pas trouvé de poule avec des dents. Mais avec ce livre, on apprend quand même qu’il existe des poules pondant de beaux œufs bleu turquoise…
«Les bons pommiers à planter» est le premier livre d’une nouvelle collection de Castor & Pollux baptisée «Les Calepins». Eric Dumont, pépiniériste champardennais (près de Troyes) et spécialiste des arbres fruitiers, y transmet sa passion et son expérience, son savoir-faire et ses astuces de professionnel pour planter et entretenir des pommiers dans le respect de l’environnement.
Après avoir conseillé le lecteur sur la plantation, la taille et l’entretien des pommiers, l’auteur décrit dans le détail 100 variétés de pommes qu’il a sélectionnées.
Préfacé par Alain Baraton, jardinier en chef à Versailles et chroniqueur sur France Inter et France 2, ce «calepin» -également riche en illustrations- se veut un livre de référence.


«Les bons pommiers à planter», premier livre d’une nouvelle collection baptisée «Les Calepins». 
«Les bons pommiers à planter», premier livre d’une nouvelle collection baptisée «Les Calepins». 
Montrer le travail d’un éditeur

Depuis sa création en 1995, la maison d’édition Castor & Pollux a publié environ 120 livres. Pour autant, les éditeurs Philippe Nolot et Valérie Sarrey ont l’impression que leur travail n’est pas si bien connu que ça. Et que beaucoup de Chaumontais se demandent ce qui se passe au 38 rue Mareschal, l’immeuble –longtemps en travaux- dans lequel ils ont fini par emménager après avoir quitté le village de Buxières-les-Villiers. C’est pourquoi ils ont décidé d’organiser des portes ouvertes le vendredi 19 décembre de 15 h à 21 h, et les samedi 20 et dimanche 21 décembre, de 10 h à 19 h.
L’idée, c’est donc de montrer aux visiteurs ce qu’est le travail d’un éditeur. «Les gens s’imaginent parfois qu’on est des imprimeurs et qu’il y a plein de machines», confie Philippe Nolot. «Mais on n’a besoin que d’une table, d’un ordinateur, d’un téléphone, d’une voiture et d’un lieu de stockage. Le reste, on le sous-traite. L’éditeur, c’est un chef d’orchestre qui fait le lien entre des auteurs, des photographes, des graphistes, des photograveurs, des imprimeurs, des papetiers, des relieurs, des diffuseurs, des distributeurs et des libraires. L’éditeur est là pour financer, coordonner et contrôler le travail de chacun. C’est un peu comme un producteur de cinéma».


L’éditeur qui s’est fait un nom avec ses livres sur les vaches, mais aussi les chevaux, les ânes et les cochons, ne pouvait passer à côté de la poule.
L’éditeur qui s’est fait un nom avec ses livres sur les vaches, mais aussi les chevaux, les ânes et les cochons, ne pouvait passer à côté de la poule.
Des animations autour de la pomme

Lors de ces trois jours, la maison d’édition va donc présenter ses quelque 120 livres, en présence de quelques auteurs. Mais elle en profite pour organiser le samedi midi un pot de quartier avec les habitants et les gens qui y travaillent (le milieu du théâtre est particulièrement bien représenté avec le Nouveau Relax, la compagnie Théarto et Mélimélo Fabrique) et toute une série d’animations autour de la pomme avec des producteurs de pommes, de jus de pommes, de cidres, de ratafias, de confitures de pommes.
Grâce au concours de la boulangerie Caillet, il y aura aussi des pâtisseries à base de pomme. Mais le Champagne ne sera pas oublié.
Les ateliers Blaise pianos viendront avec un piano pour jouer quelques morceaux de musique et montrer le travail de restaurateur de piano.

Quelque chose de convivial et culturel

Les visiteurs pourront aussi admirer des toiles d’Aline Bienfait. Et découvrir la production des deux autres éditeurs de Chaumont (Le Pythagore et Crépin Leblon).
«On veut que ce soit convivial et culturel», résume Philippe Nolot. «On veut aussi montrer que le principe d’une maison d’édition, c’est d’être ouvert sur le monde.»
«Si ça marche, on renouvellera l’opération et on essaiera de varier les plaisirs tous les ans», ajoute Philippe Nolot, convaincu que ce type de rencontres manque cruellement dans la société d’aujourd’hui.

L' affranchi
Vendredi 19 Décembre 2008
Lu 1233 fois
Notez

Nouveau commentaire :