Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Budget impôt...ssible ?

Pour la première fois depuis 1999, les taux d’imposition n’augmentent pas à Chaumont. Mais l’opposition de gauche vote contre et annonce que le budget sera difficilement tenable.



Au conseil municipal, les 5 élus de l’opposition de gauche ont courageusement voté contre la non augmentation des taux d’imposition pour 2008. Ce qui leur a valu cette réflexion amusée de Luc Chatel : «Au moins, vous êtes logiques avec vous-mêmes. Vous avez toujours augmenté les impôts !».
Patrick Lefèvre ne pouvait pas laisser passer ça. «Pendant la campagne, vous avez dit que vous n’augmenteriez pas les impôts», a-t-il répondu à Luc Chatel. «Or, les Chaumontais vont bientôt s’apercevoir qu’une non augmentation des taux peut quand même entraîner une augmentation des impôts en raison de l’évolution des bases...»
Bref, pour ne pas augmenter les impôts, il aurait fallu diminuer les taux...

«Comment allez-vous financer ce que vous avez annoncé au cours de votre campagne ?»

L’ancien adjoint aux sports n’est en outre pas convaincu du bien-fondé de la mesure, même si elle est a priori plutôt populaire : «L’an prochain, vous aurez un budget difficile à tenir à taux constants», lance-t-il au maire. 
Ancien adjoint aux finances, Lionel Blondelle s’interroge aussi sur la stratégie budgétaire de la nouvelle municipalité. «Vos dépenses vont augmenter mécaniquement», prévient-il. «Et il manquera chaque année 300 000 euros. Cette situation n’est pas tenable. Vous serez amené ou bien à bloquer les subventions aux associations, ou bien à stabliser la masse salariale et donc à supprimer des emplois et vous ne pourrez pas investir autant que vous le voulez. Comment allez-vous financer ce que vous avez annoncé au cours de votre campagne ?»
Réponse de Luc Chatel : «Avec vous, le pire n’est jamais certain...» Le maire compte entre autres sur le prochain audit organisationnel de la ville pour dégager des marges de manoeuvre et assurer «le meilleur service possible au moindre coût. C’est la première fois depuis 1999 que nous n’augmentons pas les taux. Si nous avions pu les baisser, nous l’aurions fait. Mais nous sommes dans un environnement contraint, qui n’est pas dû au hasard...»
Lionel Blondelle insiste : «Vous ne répondez pas sur l’avenir. Il faudra reprendre ce débat dans les mois qui viennent». 


Ce qui est nouveau
«Premier acte politique fort de notre mandature» (dixit Luc Chatel), le budget 2008 a été élaboré par la nouvelle municipalité en une quinzaine de jours. 
Du côté du fonctionnement, il prévoit entre autres la création des «brigades blanches», le lancement d’un audit organisationnel, des animations d’été type «Chaumont Plage», un programme de vacances pour les seniors, ainsi qu’un grand concert d’été. 
A ce propos, Vincent Galantier a confirmé que Calogero devrait se produire début juillet au stade Gagarine. 
Concernant les investissements, il y a des acquisitions sur le secteur de la gare, dans la perspective du centre du graphisme et du multiplexe ; des acquisitions aussi et des fouilles archéologiques du côté de La Vendue, où la municipalité souhaite développer une zone commerciale ; la rénovation du parking Tréfousse ; l’acquisition de nouveaux matériels pour améliorer la propreté de la ville ; l’aménagement d’une aire de camping-cars au port de la Maladière ; la réalisation d’un terrain de foot synthétique (mais peut-être pas forcément aux Lavières). 

L'affranchi
Vendredi 18 Avril 2008
Lu 568 fois
Notez

Nouveau commentaire :