Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Basket : La N3 se rapproche

L’ECAC-Basket, qui jouera samedi à domicile contre Troyes, a de bonnes chances de terminer la première moitié de saison à la 2e place du championnat d’excellence régionale.



L’ECAC-Basket est assurément sur la bonne pente. Sa progression se confirme invariablement d’année en année. On se souvient encore des difficultés d’il y a trois ans, lorsqu’après le départ de l’entraîneur, Chady Suleiman avait pris la direction de l’équipe en excellence régionale. A l’époque, le maintien avait été arraché de justesse. Puis l’an dernier, alors que l’équipe n’avait pratiquement pas changé, elle a réussi à décrocher une belle quatrième place. Un palier important a été franchi à cette occasion. Les joueurs ont en effet acquis la certitude qu’aucun adversaire n’était imbattable. Ce qui n’était pas le cas auparavant.
Du coup, mieux préparés et plus motivés que jamais, ils ont abordé la nouvelle saison sans complexes. Trop préparés peut-être, puisqu’ils ont perdu le premier match. Mais ils se sont bien rattrapés par la suite. Toujours est-il qu’ils se retrouvent actuellement deuxièmes ex-aequo, à deux longueurs seulement du leader (Vrigne aux Bois).
Le club chaumontais est de plus en position de force par rapport à ses deux autres ex-aequo (Châlons et Tinqueux), puisqu’il les a battus tous les deux. Une bonne performance samedi pourrait d’ailleurs lui permettre de s’en détacher.

Montée envisagée dans un peu plus d’un an

Samedi soir à 20 h 30 donc, au gymnase Lionel Meunier, l’ECAC-Basket recevra le Club Sanceo Troyen, un des mal classés du championnat. Si les Chaumontais réalisent un match sérieux, ils ont toutes les chances de s’imposer. Du coup, ils pourraient se retrouver à la fin des matchs aller dans une position de dauphin qu’ils n’ont jamais connue jusqu’ici. Ce qui leur permettrait aussi d’aborder les matchs retour, dès la semaine suivante, avec un petit ascendant sur la plupart des équipes.
De là à penser qu’ils seraient en mesure de prendre la tête du championnat, il y a un pas que personne n’ose franchir. Ça n’est pas impossible, mais il faudrait réaliser un sans faute tout en comptant sur deux faux pas de Vrigne. Ce qui paraît assez peu probable.
En revanche, sachant qu’en fin de saison personne ne devrait descendre de N3 vers la Ligue Champagne-Ardenne, l’ECAC pourrait devenir le grand favori de l’année suivante. Il y a bien sûr encore beaucoup de chemin à parcourir. Mais, compte tenu de leur constante évolution et du statut qu’ils sont en train d’acquérir, les Chaumontais ont désormais toute légitimité à envisager la montée vers un championnat national.

Les cadets en lever de rideau

En attendant, les matchs à Chaumont deviennent de plus en plus intéressants. Les qualités de jeu de l’équipe et l’adresse des différents acteurs constituent un vrai spectacle auquel on assiste avec plaisir.
En cette période de trêve pour la plupart des autres compétitions sportives, l’occasion est bonne de venir découvrir le basket chaumontais. D’autant que l’équipe, en progrès chaque année grâce à son travail, mérite d’être encouragée.
En prime, samedi, les spectateurs qui viendront en avance pourront voir évoluer une autre équipe en devenir : celle des cadets (match à 18 heures). En difficultés il y a deux ans, ils sont aujourd’hui en course pour une troisième ou quatrième place régionale.
Il s’agit bien d’un club et d’un sport qui avancent à Chaumont.

Lionel Thomassin
Vendredi 9 Janvier 2009
Lu 870 fois
Notez

Nouveau commentaire :