Connectez-vous S'inscrire
Découvrez l'actualité et les informations locales sur l'affranchi de Chaumont
Recherche
Rechercher un article



Brèves

Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Animal Explora : le Département a trouvé un partenaire privé

Le Conseil général devrait valider le 26 juin le choix du groupement Vinci-Lagrange comme opérateur autorisé à construire puis exploiter la partie hébergement du projet Animal Explora.



Malgré la crise, le Conseil général de la Haute-Marne a (enfin) réussi à trouver un partenaire privé pour mener à bien le projet Animal Explora, dans le parc aux daims de Châteauvillain. Suite à la délibération du 3 octobre 2008 relançant le projet sur de nouvelles bases, et votée à la quasi-unanimité, un appel à projet a été lancé à l’attention des opérateurs aptes à développer le programme d’hébergement. Sept sociétés ont répondu, parmi lesquelles le groupement Vinci Immobilier Promotion - Lagrange qui semble avoir la préférence du Conseil général. Le choix de cet opérateur devrait être validé lors de la prochaine séance publique de l’assemblée départementale, prévue le 26 juin.

Résidence de 120 logements avec extension possible

Vinci-Lagrange s’engage sur la construction d’une résidence de tourisme de 120 logements de type 2 (1 chambre) et de type 3 (2 chambres par ajout d’un étage) et sur la répartition en 30 îlots de 4 logements espacés de 35 à 40 mètres en moyenne. Extension possible de la résidence en vue de doubler sa capacité.
Caractéristiques principales du bâti : utilisation quasi exclusive du bois, toitures végétalisées, construction sur pilotis, chauffage à l’électricité dont 22% provenant d’énergies renouvelables.
Ìl n’y aurait pas de circulation automobile dans la résidence, mais un accès par voiturettes électriques pour le transport des bagages et des personnes à mobilité réduite.

Ouverture annoncée fin 2012 ou début 2013

La commercialisation serait réalisée par le groupe Lagrange sous la forme de vente en l’état de futur achèvement à des investisseurs censés pouvoir récupérer la TVA, défiscaliser 25% de l’investissement, bénéficier d’un loyer garanti pendant 11 ans et occuper leur logement quelques semaines par an. 
A en croire le Conseil général, le démarrage des travaux pourrait intervenir début 2011. Et l’ouverture de la station touristique, privilégiant le contact avec les animaux et la nature, serait effective fin 2012 ou début 2013. Soit 16 ou 17 ans après le lancement de la première étude sur ce que l’on appelait alors le CECYN (Centre européen de la cynégétique et de la nature). Si tout va bien...

Christophe Poirson
Dimanche 21 Juin 2009
Lu 2560 fois
Notez