Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

Amis de Buxières : Pari réussi

Plus de 1500 spectateurs ont assisté à la «Saga en Montsaugeonnais». Pour Michel Sarrey, c’est l’une des plus belles réussites des Amis de Buxières, qui vont revenir sur Chaumont en 2009.



Amis de Buxières : Pari réussi
Le pari était risqué. Mais une fois de plus, les Amis de Buxières s’en sont brillamment sortis. Le spectacle «Saga en Montsaugeonnais» qu’ils ont joué le week-end dernier loin de chez eux, dans l’extrême sud du département, a réuni plus de 1500 spectateurs. Avec un pic de 700 personnes le samedi, obligeant les Amis de Buxières à cesser de prendre des réservations pour ce soir-là trois jours avant. Ce qui n’était jamais arrivé...
Les recettes liées à la buvette et à la restauration ayant été elles aussi plus importantes que d’habitude («j’ai battu mon record d’omelettes», rigole le président des Amis de Buxières Michel Sarrey), il ne devrait pas y avoir de souci financier particulier cette année. Même si les comptes ne sont pas encore arrêtés et bien que ce spectacle ait coûté plus cher que les précédents. 
Avec environ 250 personnes ayant contribué de près ou de loin à l’organisation de ce spectacle, certains venant avec des tracteurs, des engins élévateurs ou des caisses à outils, «c’est la mobilisation la plus belle qu’on n’ait jamais eue», continue de s’enthousiasmer Michel Sarrey. 
Comme l’équipe a par ailleurs reçu beaucoup de compliments sur la qualité du spectacle, le président des Amis de Buxières en conclut logiquement que «Saga en Montsaugeonnais» est non seulement «un super cru» mais «l’une des plus belles réussites» de l’association au cours de ces trente dernières années. 
Voilà qui permet d’envisager l’avenir avec beaucoup de sérénité. Les Amis de Buxières ont d’ores et déjà décidé de revenir en 2009 dans leur secteur d’origine, peut-être à Chaumont (le maire Luc Chatel semble être demandeur), ou bien à Autreville-sur-la-Renne (où ils ont désormais leur siège social). En tout cas, pas très loin d’ici. 

Christophe Poirson
Vendredi 5 Septembre 2008
Lu 1144 fois
Notez

Nouveau commentaire :