Rechercher un article



Envoyez un mail à L'affranchi

laffranchi52@gmail.com

61e RA : la menace que Luc Chatel doit balayer



La convention ville-armée
Presque comme un pied de nez aux menaces de déménagement qui pèsent sur le 61e RA de Semoutiers, Luc Chatel, maire de Chaumont et le Colonel Stéphane Morelli, chef de corps, ont signé jeudi une convention de partenariat engageant les deux parties sur l’avenir.
Du côté de la ville de Chaumont, l’engagement n’est pas anodin, puisque le maire promet de faciliter l’emploi des conjoints et conjointes des personnels militaires et civils du 61e RA. Il veut travailler avec l’ensemble du monde économique pour faire en sorte que les familles n’aient pas envie de partir à la moindre occasion.
La deuxième promesse sera certainement plus facile à tenir. Le maire s’engage en fait à associer le régiment aux réflexions de la ville sur divers points pouvant le concerner : logement, transport... et même développement économique.
Enfin, l’engagement du 61e RA concerne le gymnase du Quartier d’Aboville. Le chef de corps propose d’ouvrir cet équipement sportif temporairement à des associations chaumontaises.
Cette partie de l’accord a permis au colonel de rendre hommage à Léo Lagrange. Ce grand défenseur du sport, qui a été député socialiste et sous-secrétaire d’Etat, a également été un combattant engagé volontaire dans les deux guerres mondiales. Il est appartenait en fait au 61e RA et est mort en 1940 au cours d’une opération assez risquée dont il avait pris la tête.

Et les civils ?
Lors de sa visite, Luc Chatel a été interpellé par un représentant du syndicat UNSA défense. Cet employé civil est un ancien de Langres qui a connu le déménagement de son précédent employeur avant d’être reclassé à Semoutiers. Et nombreux sont ceux qui ont suivi le même parcours.
Chacun convient qu’il serait malvenu de leur faire subir un nouvel abandon si peu de temps après.cy[

1 2


Lionel Thomassin
Vendredi 4 Avril 2008
Lu 1154 fois
Notez

Nouveau commentaire :