Connectez-vous S'inscrire


Téléchargements GRATUITS des anciens numéros


L'affranchi par E-mail




Rechercher un article

Le Front National à Brachay : «On est chez nous !»

Devant un petit millier de personnes, Marine Le Pen a tenu à Brachay un discours musclé que n’aurait pas renié son père. C’est en dénonçant la «déferlante migratoire» et l’islam radical qu’elle a été le plus applaudie.




Christophe Poirson
Vendredi 4 Septembre 2015
Lu 284 fois
Notez


1.Posté par Daniel Tixier le 10/09/2015 03:50
Votre article appel de ma part plusieurs réflexions :
Vous titrez "Le FN à Brachay:"on est chez nous"
N'ayant pas été présent à ce rassemblement et connaissant votre objectivité lorsqu'il s'agit de faire des articles sur le Front National, j'ai visionné la vidéo du discours de Madame Marine Le Pen Vous semblez n'avoir retenu que le troisième volet de son exposé celui qui concernait l'immigration. La majeur parti concernant l'économie, l'agriculture le recul industriel etc.
Mais après tout vous êtes libre de ne retenir que le thème qui vous passionne..
Ce qui par contre à motivé mon commentaire c'est votre analyse du vote sur la commune de Brachay et sur le jugement en général que vous portez sur ce village !
Vous dites citant Marine Le Pen "un village dirigé par un excellent maire" et commentez "selon elle" dois-je vous rappeler que ce sont les électeurs de Brachay en premier lieu qui considèrent avoir un Maire compétent et qui l'ont portés lors des élections à la tête de la commune.
Mais il semblerait que vous manifestiez à l'égard du suffrage populaire un regard particulier pour ne pas dire "méprisant" car vous ne manquez pas d'ajouter concernant les scores du Front National aux diverses élections sur la commune de Brachay "Ces chiffres méritent toutefois d'être relativisés..il n'y a pas beaucoup d'habitant à Brachay …"
Est-ce à dire que ce qui rassemble peu d'habitant serait de peu d'importance ?
J'ai peine à croire que vous puissiez vous laisser aller à mépriser les petits. Non pas vous ?
Car si je suis votre raisonnement ne conviendrait il pas alors de relativiser les affirmations de journaux qui ont peu de lecteurs, peu de moyens financier, les petits journaux de province à l'identique des petits villages de France ?
A vos lecteurs de répondre si toutefois vous leurs laissez le loisir de lire mon commentaire ce dont je ne doute pas un seul instant.

Nouveau commentaire :