Connectez-vous S'inscrire


Téléchargements GRATUITS des anciens numéros


L'affranchi par E-mail




Rechercher un article

Au Cavalier : «On ne se sent pas protégés»

Serpil Sigitnac et Adem Guclu, qui tiennent le kebab du Cavalier, ont été victimes d’un cambriolage fin août alors qu’ils n’étaient pas à Chaumont. Ils ne comprennent pas que la porte du Kebab soit restée ouverte après le passage de la police et s’étonnent que les auteurs présumés du cambriolage ne soient pas inquiétés. Leur témoignage et la réponse de la police en page 6. 




Christophe Poirson
Vendredi 27 Septembre 2013
Lu 195 fois
Notez

Nouveau commentaire :