Connectez-vous S'inscrire
Samedi 25 Octobre 2014
14:35


Téléchargements GRATUITS des anciens numéros


L'affranchi par E-mail




Rechercher un article

Amis de Buxières : Changement de dimension

Avec leur prochain spectacle au viaduc, qui aura lieu du 20 au 23 août, les Amis de Buxières entendent passer de 250 à 365 acteurs. 
Quant au budget, il devrait progresser de 35 000 à 55 000 euros.



Amis de Buxières : Changement de dimension
Avec «Sortilèges au viaduc», qui retracera du 20 au 23 août l’histoire de Chaumont de 1205 à aujourd’hui et aura pour toile de fond le fameux ouvrage d’art qui enjambe la Suize, les Amis de Buxières (désormais basés à Autreville-sur-la-Renne) changent de dimension. Pour cette nouvelle aventure, le président Michel Sarrey compte mobiliser très précisément 365 acteurs. «On a déjà dépassé les 200, je suis sûr qu’on va y arriver», précise-t-il.
Il est vrai que l’an dernier 250 personnes avaient participé à l’aventure d’Aubigny, dans le sud du département. Mais il y a aussi le budget du spectacle qui est en augmentation, passant grosso modo de 35 000 euros en 2008 à 55 000 euros en 2009.
Soucieux de leur indépendance, les Amis de Buxières ont l’habitude de rester maîtres d’ouvrages et de prendre tous les risques financiers. Même lorsqu’ils répondent à une «commande», comme cette année à Chaumont. Ils font aussi assez peu appel aux subventions, assurant les trois quarts de leur budget par la billetterie, les «moments de convivialité» avant le spectacle (buvette et restauration), la location de leurs nombreux costumes et les cotisations.

Cette année, «comme c’est Chaumont et c’est le viaduc», le spectacle va coûter plus cher

Cette année, comme «c’est Chaumont et c’est le viaduc», le spectacle va donc coûter plus cher. Car même si le bénévolat est largement mis à contribution, il faut payer les frais de scénario, d’enregistrement de la bande, de mixage, de mise en scène, de décors et accessoires, de cavalerie, d’artifices, de techniciens, de matériel, de restauration des professionnels, etc. Mais en jouant pendant quatre soirs au lieu de trois, les Amis de Buxières espèrent faire davantage d’entrées. Ils comptent aussi obtenir un peu plus d’aides que d’habitude. Et outre la ville de Chaumont (une demande de subvention a été faite à hauteur de 5000 euros) et le Conseil général (5000 euros également), ils sollicitent cette année la Région et même l’Europe.

Bien qu’il soit soucieux de l’indépendance des Amis de Buxières, Michel Sarrey sollicite cette année la ville de Chaumont, le Département, la Région et même l’Europe. 
Bien qu’il soit soucieux de l’indépendance des Amis de Buxières, Michel Sarrey sollicite cette année la ville de Chaumont, le Département, la Région et même l’Europe. 
Les costumes des Amis de Buxières utilisés au cinéma ?

Présent à l’assemblée générale, qui se déroulait le 6 juin à la salle des fêtes de Richebourg, le président de l’ORCCA (Office régional culturel de Champagne-Ardenne) Jean-Claude Daniel a donné des nouvelles plutôt encourageantes. «Votre spectacle mêle une pratique amateur, avec de nombreux participants, et un encadrement professionnel», a-t-il rappelé. «Sur cette partie professionnelle, vous êtes éligibles au subventionnement de la Région. Mais dans le cadre du Pays de Chaumont, la pratique amateur et la diffusion culturelle sur le territoire, c’est aussi extrêmement important.» Et si Jean-Claude Daniel est resté assez évasif, tout le monde a compris qu’il y avait sans doute moyen d’obtenir aussi quelque chose de ce côté-là.
Le président de l’ORCCA a paru également très intéressé par le fonds de costumes, qui pourrait selon lui être utilisé pour le théâtre et le cinéma. Et de donner un exemple : «Un long métrage va être tourné autour des forts de Langres, avec des acteurs bien connus sur le plan national. Il y aura besoin de costumes…»
En attendant, c’est sur le viaduc que les Amis de Buxières vont concentrer tous leurs efforts dans les semaines à venir



Des «amis» de 30 ans…

Les Amis de Buxières fêtent cette année leurs 30 ans. La 1ère fête paysanne d’antan remonte en effet au 30 août 1980. A l’époque, la quasi-totalité des habitants du village s’étaient mobilisés pour accueillir quelque 1200 spectateurs.
Aujourd’hui, les acteurs viennent de plus de 40 communes différentes pour participer à ce qui est devenu un «son et lumière».
Lors de l’assemblée générale qui a réuni plus de 70 personnes à la salle des fêtes de Richebourg, Michel Sarrey a remonté le temps à l’aide d’un diaporama. L’occasion de se remémorer certains dimanches du mois d’août où le petit village de Buxières-les-Villiers accueillait jusqu’à 10 000 personnes. Mais aussi les spectacles les plus emblématiques tels que Jacques Bordepaille, le Grand Meaulnes, Les grains sous la meule ou encore Germinal.
Les Amis de Buxières ont connu en 2008 une année à la fois merveilleuse et maudite, marquée par le décès du metteur en scène Alexandre Bourguignon, le déménagement à Autreville-sur-la-Renne, et le succès de la «Saga en Montsaugeonnais» (1500 spectateurs en trois soirées). Mais nul doute que l’année 2009 ne sera que merveilleuse…

Christophe Poirson
Vendredi 12 Juin 2009
Lu 843 fois
Notez


Petites annonces gratuites de l'Affranchi

Emploi (0)

Vacances (0)

Services (0)

Animaux (0)